À la télé ce soir: «La mémoire dans la peau» ou le documentaire «Planète bleue» (vidéos)

Belgaimage
Belgaimage

Soirmag vous propose un thriller ou un documentaire sur les océans.

« La mémoire dans la peau », à 20h sur AB3

Le corps d’un homme flotte sur la Méditerranée. Repêché par des marins, le naufragé est incapable de se souvenir de son nom. Ramené à Marseille, il découvre un microfilm placé sous sa peau et apprend qu’il s’appelle Jason Bourne. Il entreprend alors un voyage à travers l’Europe pour retrouver son passé…

« Planète bleue », à 21h05 sur France 2

Les océans couvrent 70 % de la surface de notre planète. Des labyrinthes des fjords de Norvège au Pacifique Sud, en passant par la mer de Cortès, au Mexique, ce documentaire montre comment évoluent les animaux qui peuplent les océans et les mers de la planète. Qu’ils volent à leur surface ou y plongent pour s’y nourrir, comme les sternes ou les macareux moines, les oiseaux doivent tous défier la force des vagues et les prédateurs qu’elles abritent s’ils veulent survivre. Quant à ceux qui vivent sous la surface de l’eau, ils doivent faire preuve d’ingéniosité et d’esprit d’équipe, comme les dauphins, les orques ou les poissons-clowns, pour se nourrir et se reproduire.

Les étoiles de Dominique Deprêtre

« La mémoire dans la peau », à 20h sur AB3 – trois étoiles

de Doug Liman (2002)

Rares sont les films d’action américains qui, au cours de la décennie écoulée, ont rassemblé autant de qualités que les trois volets des mésaventures de Jason Bourne, dont celui-ci est le premier. Une intrigue prenante, des rebondissements intelligents et une ambiance de mystère permanente : Hitchcock n’est vraiment pas loin.

« Mademoiselle de Joncquières (1re TV) », à 20h30 sur Be1 – trois étoiles

d’Emmanuel Mouret (2018)

L’auteur marseillais d’« Un baiser s’il vous plaît » s’attaque avec brio au répertoire du grand Diderot avec ce drame faisant curieusement songer aux « Liaisons dangereuses ». C’est adapté avec un grand raffinement, autant au niveau des dialogues que des décors. Si Edouard Baer et Cécile de France donnent le ton avec un énorme panache, la bonne surprise vient de la Bordelaise Alice Isaaz, admirable de retenue dans le rôle titulaire. César en titre des meilleurs costumes pour Pierre-Jean Larroque.

« Alexandre le Grand », à 21h05 sur La Trois – trois étoiles

de Robert Rossen (1956)

Danielle Darrieux incarne Olympias, la mère du mythique monarque originaire de Macédoine joué par Richard Burton. Davantage axé sur la psychologie et les doutes du héros que sur ses grandes victoires, l’ouvrage se voulait plus didactique que spectaculaire, à l’inverse de la grande majorité des péplums de l’époque. D’où son réel intérêt.

« Babysitting », à 20h20 sur RTL-TVI – deux étoiles

de Nicolas Benamou et Philippe Lacheau (2014)

Quand les invités surprises du babysitteur débarquent en masse pour fêter son annif dans la luxueuse bicoque du boss, ça ne peut que tourner au délire… Voilà le «<Project X » à la française qui a fait crier au génie lors de sa sortie outre-Quiévrain. C’est vrai qu’il y a quelques bons gags et que Gérard Jugnot est particulièrement drôle dans le rôle du… boss en question.

« Enemy », à 23h20 sur La Trois – deux étoiles

de Denis Villeneuve (2013)

À mi-chemin entre David Lynch et Roman Polanski, joué par un Jake Gyllenhaal éblouissant et servi par une mise en ambiance d’une esthétique formellement remarquable, ce récit en trompe-l’œil laisse trop de questions en suspens pour enlever l’unanimité.

 
  • Belgaimage

    Quel prince charmant pour Elisabeth?

    Majeure dans deux mois, la future Reine des Belges a encore quelques années devant elle avant de se marier. Qui seraient les prétendants possibles, de son âge, dans les Cours européennes ? « Soir mag » a fait l’exercice.

  • jail (DR)

    Ces femmes fascinées par les grands criminels

    De Landru à Salah Abdeslam, nombre de détenus dangereux reçoivent des lettres d’admiratrices transies. Quelles sont les raisons qui poussent certaines femmes à « consommer » de l’horrible ?

  • Belgaimage

    Le prince Andrew au cœur de l’affaire Epstein

    Le fils d’Elizabeth II connaissait très bien l’abuseur milliardaire, qu’il avait même invité à Balmoral en présence de la Reine !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Signé Stéphane Bern: best of

    Pendant les vacances, nous vous faisons profiter du meilleur de Stéphane Bern, grâce à un best of concocté spécialement pour vous. Cette semaine, (re)découvrez l’annonce de Michelle Obama: elle ne se présentera pas à la Maison-Blanche.