À la télé ce soir: divin OSS 117 en Égypte ou «Le Mari de mon mari» (vidéos)

À la télé ce soir: divin OSS 117 en Égypte ou «Le Mari de mon mari» (vidéos)
Capture d’écran - YouTube

En ce milieu de semaine, vous pensez à vous détendre devant la télé. Mais vous êtes tout perdu face à l’immensité de l’offre ? Pas de panique, Soir mag vous guide dans les méandres du programme du soir.

OSS 117 : Le Caire nid d’espions, à 20h25 sur La Une

1955. Le Caire est un véritable carrefour stratégique où grouillent les espions du monde entier. L’agent secret français en poste a disparu. Le président de la République décide d’envoyer un remplaçant enquêter sur sa disparition. Hubert Bonisseur de La Bath, nom de code OSS 117, part alors pour l’Égypte.

Voir la vidéo sur mobile

OSS 117 parodie avec succès les films d’espionnage des années 50. Une réussite due en grande partie à un Jean Dujardin hilarant.

Le Mari de mon mari, à 21h05 sur France 2

Le jour où son ex-compagnon, dont elle est séparée depuis un an, lui annonce qu’il est amoureux d’un homme, le monde de Juliette s’écroule. Elle, qui a toujours prôné la tolérance et l’ouverture, est celle qui a le plus de mal à se faire à cette idée : l’homme avec lequel elle a vécu pendant plus de 15 ans est gay.

Voir la vidéo sur mobile

Pourtant, le reste de la famille, ses enfants y compris, accueille favorablement cette union. Lorsqu’elle fait la connaissance de l’heureux élu, Antoine, et doit malgré elle organiser le mariage, les choses se gâtent pour la jeune femme au lieu de s’arranger.

Les étoiles de Dominique Deprêtre

OSS 117 : Le Caire nid d’espions, à 20h25 sur La Une – Trois étoiles

de Michel Hazanavicius (2006)

Complètement décalé voire anachronique, le héros de Jean Bruce a pris une joyeuse cure de jouvence sous les traits d’un Jean Dujardin gaffeur, plus proche de Johnny English que de James Bond. Avec un second degré omniprésent et des répliques (déjà) cultes, l’humour fonctionne de manière irrésistible.

Ma fille, à 20h30 sur BE 1 – Deux étoiles (1ère télé)

de Naidra Ayadi (2018)

Par le César du Meilleur espoir féminin du « Polisse » de Maiwenn, débutant derrière la caméra, le « emake » du « Voyage du père » avec Roshdy Zem en successeur de Fernandel, dans un style nettement plus sombre et dramatique, coproduit par Thierry Ardisson.

Orpheline, à 20h55 sur Arte – Deux étoiles

d’Arnaud des Pallières (2016)

L’idée de partager le rôle de l’héroïne devenue adulte entre les deux Adèle – Haenel et Exarchopoulos – n’est sans doute pas la meilleure, tout comme un montage totalement anti-chronologique. On a donc parfois un peu de mal à s’y retrouver, dans ce portrait de femme rebelle confrontée aux pires contrariétés de la vie. Dommage, car le style, lui, y est de façon incontestable, avec en prime les apparitions d’une Gemma Arterton plus troublante que jamais.

Avant toi, à 20h00 sur AB3 – Deux étoiles

de Thea Sharrock (2016)

Cette nouvelle « Love Story » tirée d’un roman à succès de la Londonienne Jojo Moyes est classique, globalement prévisible et musicalement formaté avec la BO de Craig Armstrong et des chansons pour la plupart mielleuses. Heureusement, l’alchimie fonctionne à merveille entre Emilia Clarke (la Daenerys Targaryen de « Game of Thrones ») et Sam Claflin (le Finnick Odair de « Hunger Games »). Préparez vos mouchoirs, donc, mais pas trop quand même… heureusement.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern