Trois ans après, Cyril de Koh-Lanta raconte l’agression qui aurait pu le tuer: «Le bruit des sirènes a fait fuir le gang» (vidéos)

Trois ans après, Cyril de Koh-Lanta raconte l’agression qui aurait pu le tuer: «Le bruit des sirènes a fait fuir le gang» (vidéos)
Capture d’écran - Instagram

« ATTENTION – Images qui peuvent choquer ». Sur son compte Instagram, Cyril prévient ses abonnés et publie des clichés pris après son agression datée du 20 août 2016. C’était il y a trois ans : le candidat de Koh-Lanta se faisait attaquer dans les rues de New York par un gang. « Aujourd’hui, cela fait trois ans que j’ai survécu à une agression qui a failli me coûter la vie », écrit-il en guise de légende d’une vidéo publiée sur le réseau social de partage de photos et dans laquelle il raconte cet événement traumatisant.

« Merci à cet anonyme à qui je dois la vie »

« Lorsqu’un jeune veut rentrer dans un gang, alors il doit prouver sa ‘bravoure’ en tuant une personne au hasard », pointe-t-il. Sauf que cette personne, ce jour-là, c’est lui-même. Cyril s’apprête à rentrer dans une bouche de métro, patiente pour écrire un SMS. Là, ils sont quatre à l’entourer. L’aventurier tente de s’échapper une fois, puis une deuxième. Là, les événements prennent une tournure d’une violence inouïe. De cette agression, Cyril ne se souvient de rien. Il finit inconscient, gisant à même le sol new-yorkais.

Un passant appelle immédiatement le 911. « C’est le bruit des sirènes qui a fait fuir le gang. C’est aussi ce qui m’a sauvé la vie… Ne restez jamais impuissant face à ce genre d’action », prévient-il. « Un coup de pied en plus sur le crâne, et qui sait ce qui serait advenu de moi… ? ». Et plus loin : « Merci à cet anonyme à qui je dois la vie ». Sur les photos partagées ce 20 août sur son compte Instagram, Cyril montre son long chemin vers la guérison : une cicatrice impressionnante au niveau du crâne, et les premiers pas dans les couloirs de l’hôpital où il a été pris en charge.

« 30 minutes sans secours et j’étais mort »

Dans une seconde vidéo Instagram, il évoque l’après-agression : « Je suis resté une journée dans le coma, à mon réveil les médecins m’ont expliqué que j’avais subi une chirurgie au niveau du crâne ». L’hémorragie compressait son cerveau, il a fallu ouvrir. Le médecin qui s’occupe de son cas lui raconte que l’intervention rapide des services de secours lui a sauvé la vie. Trente minutes plus tard, il était mort. Depuis, celui qui aurait pu connaître de multiples et graves séquelles a uniquement perdu l’odorat. Un moindre mal.

« Ma vie a été mise entre parenthèses à cette période… Pourtant cette fâcheuse expérience m’a donné une grande leçon de vie. J’ai eu l’envie de m’en sortir et d’avancer coûte que coûte ! », évoque-t-il. Au même moment, il se met en couple avec son compagnon, Thomas. « L’amour arrive au moment où on s’y attend le moins », écrit-il. « Cet amour m’a évidemment permis de guérir et donné envie de me surpasser ! »

« Je n’en veux pas à mes agresseurs »

Cette agression, ça a aussi permis à Cyril de relativiser, dans la vie comme à Koh-Lanta. En quinze jours, il a perdu 12 kilos. Et n’a jamais su retrouver son niveau sportif d’antan. Il évoque ensuite l’émission de TF1 durant laquelle il a su séduire le public et ses compagnons d’aventure même s’il a été écarté aux portes de la finale : « C’est aussi cette expérience qui m’a fait relativiser mon aventure, je vivais un rêve et je n’allais pas me laisser emporter par des énergies négatives, néfastes pour avancer dans ce jeu ».

Et il conclut, dans un troisième post Instagram où on l’aperçoit en maillot de bain un mois avant le drame. Il parle de ses agresseurs : « Je n’en veux pas à mes agresseurs, très bizarrement ils m’ont rendu plus fort… Cette claque m’a fait tourner la tête et voir de l’autre côté… Différemment ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern