Angèle justifie sa première partie au concert de Damso malgré ses textes jugés sexistes

Angèle justifie sa première partie au concert de Damso malgré ses textes jugés sexistes
Belga Image

Angèle s’est confiée à l’émission « Sept à Huit » au sujet de la première partie qu’elle avait faite au concert de Damso. À l’époque, la collaboration étonne et est jugée « totalement paradoxale ». En effet, Damso est un rappeur connu pour ses textes souvent jugés sexistes tandis qu’Angèle est, au contraire, souvent épinglée comme étant une féministe, surtout depuis son titre à succès « Balance ton quoi » dans lequel elle dénonce le harcèlement et le sexisme dont peuvent être victimes les femmes.

Pourquoi alors avoir choisi d’assurer cette première partie ? « :Je me suis demandée: 'Est-ce que j’ai ma place là? Est-ce que je cautionne ses textes?' Et puis je me suis dit, arriver en première partie seule sur scène avec mes chansons, j’avais un peu l’impression d’aller sur le terrain! Je me suis dit que j’allais aller face à des mecs qui ne savent peut-être même pas ce qu’est le féminisme", a-t-elle estimé. "Arriver moi, en tant que jeune fille toute seule, c’était une manière de me dire ‘Moi aussi j’ai des c***lles et je suis là !’ », a-t-elle affirmé dans l’émission diffusée ce 25 août sur TF1.

La jeune femme de 23 ans avoue cependant ne pas toujours adhérer aux morceaux de Damso : « Il sait très bien ce que je pense de ses textes », déclare-t-elle. Selon elle, « on ne peut pas demander du jour au lendemain à un rappeur qui a ses codes de changer », ce qui ne veut pas dire, à son sens, que le chanteur ne soit pas en train de se remettre en question.

 
  • Vaticangate: les ennemis du pape

    BelgaImage

    Des ultraconservateurs ont déclaré la guerre à François et œuvrent en coulisses pour manipuler le choix de son futur successeur…

Signé duBus
Signé Stéphane Bern