Patrick Bruel entendu pour «exhibition sexuelle» et «harcèlement sexuel» après les déclarations d'une jeune esthéticienne

Le 9 août dernier, Patrick Bruel donnait un concert en Corse à Ajaccio. S’il en gardait jusqu’ici un bon souvenir, cela pourrait désormais changer. En effet, une jeune esthéticienne de l’hôtel Radisson où il logeait l’accuse d’avoir adopté un comportement déplacé envers elle lors d’une séance de massage. C’est pourquoi depuis la mi-août, le parquet d’Ajaccio a ouvert une enquête préliminaire pour « exhibition sexuelle » et « harcèlement sexuel » suite aux déclarations de la jeune femme de 21 ans.

Selon des informations du Parisien, le chanteur a été entendu ce dimanche soir en audition libre par les gendarmes de Châlons-en-Champagne (Marne), où il venait de se produire pour sa tournée. Il n’avait pas pu être auditionné en Corse car il avait déjà quitté l’île quand l’esthéticienne a dénoncé les faits à son encontre. Les policiers ont également interrogé des employés du Radisson. Ces derniers auraient livré des éléments rendant plausibles la version de la plaignante.

Massage sexuel

Patrick Bruel aurait croisé la jeune femme dans l’hôtel Radisson et un membre de son équipe aurait réservé une séance de massage avec elle dans la loge de l’artiste, sur le lieu du concert, dans l’après-midi du 9 août. Selon les dires de la demoiselle, durant la séance, l’artiste aurait tenu des propos laissant clairement comprendre qu’il s’attendait à un massage sexuel, ce qu’elle aurait refusé malgré l’insistance. Choquée, l’esthéticienne a également expliqué que Patrick Bruel n’avait pas accepté de porter le sous-vêtement jetable requis et avait préféré rester complètement nu. La porte serait également restée fermée durant la séance.

Face aux accusations, Patrick Bruel conteste cette version des faits. « Nous étions une heure avant mon concert, dans ma loge, accessible à tous. Mon équipe, mes collaborateurs, mes enfants étaient à proximité et ont l’habitude d’entrer à tout moment dans ma loge. Je n’ai pas eu la moindre intention, ni le moindre geste déplacé envers cette femme  », a-t-il expliqué. Lors de son audition de dimanche, la star a confirmé la séance de massage, tout en contestant les propositions déplacées. Et s’il était nu, c’est parce qu’il faisait très chaud ce soir-là, explique-t-il. Mais une fois retourné, il se serait couvert d’une serviette. Il a conclu en déclarant qu’il n’avait perçu aucune gêne chez l’esthéticienne, qui aurait même assisté au concert avec des amis. Le procureur d’Ajaccio doit désormais décider s’il classe l’affaire ou s’il renvoie le dossier devant un tribunal. Affaire à suivre.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern