À la télé ce soir: «Pretty Woman» ou «Overlord» (vidéos)

Belgaimage
Belgaimage

En ce milieu de semaine, Soirmag vous propose une comédie avec Julia Roberts et Richard Gere ou un film d’aventures.

« Pretty Woman », à 20h sur AB3

Edward Lewis, un homme d’affaires désabusé, s’occupe du rachat d’entreprises en faillite, puis de leur revente. De passage à Los Angeles, il quitte une soirée mondaine où il s’ennuie à mourir et se perd dans un quartier chaud de la ville. C’est ainsi qu’il rencontre Vivian, prostituée de son état…

« Overlord », à 21h00 sur Be1

Survolant la Normandie, la veille du Débarquement, Boyce et ses camarades sont largués derrière les lignes ennemies. Ils parviennent à accéder à la tour d’une radio allemande qu’ils doivent détruire. Ils découvrent qu’elle cache un laboratoire secret où les nazis mènent des expériences terrifiantes…

Les étoiles de Dominique Deprêtre

« Bons baisers de Russie », à 21h sur France 4 – quatre étoiles

de Terence Young (1963)

Par rapport au « Dr No », le budget a doublé et le vrai Q (Desmond Llewelyn) est là, tout comme la sublime Daniela Bianchi – la plus belle de toutes les James Bond Girls ! – et l’inattendue Lotte Lenya, icône de la chanson viennoise, ex-collaboratrice de Bertolt Brecht et surtout géniale dans le rôle de Rosa Klebb. Un titre réjouissant également marqué par l’arrivée au pupitre de John Barry, l’emblématique compositeur attitré de la saga, et dont les successeurs ont tous gardé le style. Le thème vocal est chanté par le crooner Matt Monro, qui remportera trois ans plus tard l’Oscar de la meilleure chanson pour le générique de « Born Free » composé par… Barry et le parolier Don Black, celui des « Thunderball », « Diamonds are forever », « The man with the golden gun » et « The world is not enough ».

« Prédictions », à 20h sur Club RTL – deux étoiles

d’Alex Proyas (2009)

La progression de ce thriller apocalyptique cumule avec habileté des événements de plus en plus dramatiques dans une ambiance typique du genre. Côté frissons, ça fonctionne plutôt bien. Si quelques séquences assez spectaculaires figurent au programme, là n’est pas l’essentiel : c’est dans le jeu des jeunes Chandler Canterbury et Laura Robinson (cette dernière dans un double rôle) que l’ouvrage trouve son véritable équilibre.

« Pretty Woman », à 20h sur AB3 – deux étoiles

de Garry Marshall (1990)

La comédie sentimentale qui fit hurler de rage les féministes du monde entier eu égard à… son immense succès ! Michelle Pfeiffer et Darrryl Hannah furent parmi celles qui avaient « anticipé » en snobant le rôle. Peu connue jusque-là, Julia Roberts s’y engouffra littéralement.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern