La Grande Sophie: «Ce n’est pas toujours facile de se regarder»

La Grande Sophie: «Ce n’est pas toujours facile de se regarder»
Simon Kerola

Pour ce huitième album de la Grande Sophie, on a droit à un arrêt sur image. Une image que, jusqu’ici, on ne connaissait qu’en mouvement. Un point de suspension la cinquantaine à peine franchie et « l’âge mûr » en ligne de mire. En « Cet instant », plus que jamais, la chanteuse prend la mesure de ses peurs comme de ses bonheurs. Elle avoue cette angoisse déchirante qui l’habite d’un jour, peut-être, ne plus se reconnaître dans le miroir, de devoir dire adieu à toutes celles qu’elle a été avant et qui l’ont conduite jusqu’ici. Et pourtant, on découvre un album qui n’a...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète