«Essaye de t’habiller comme une femme normale»: face aux commentaires sexistes, une journaliste réplique à l’antenne (vidéo)

«Essaye de t’habiller comme une femme normale»: face aux commentaires sexistes, une journaliste réplique à l’antenne (vidéo)
Capture d’écran - Facebook

« Salut Maggie. Je voulais juste que tu saches que les vêtements que tu portes, spécialement ces pantalons fous qui montent jusqu’à la moitié de ton buste, ne sont pas cool, en aucune façon. Ils sont ridicules sur toi. S’il te plaît, change ta garde-robe, tu es trop mignonne pour avoir l’air si bête ». Ce message, il est écrit pas un certain Jeffrey et adressé à la présentatrice américaine Maggie Vespa. On est début septembre. Vestimentairement, la journaliste récidive. Et se reprend un tacle virtuel par le même internaute, comme l’épingle le Huffington Post version US : « Oh mon dieu, essaye de t’habiller comme une femme normale. Est-ce que KGW (la chaîne pour laquelle elle travaille à Portland, ndlr) te paie assez que pour refaire ta garde-robe ? »

Pour Maggie Vespa, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. À l’antenne, elle décide de réagir juste avant une coupure publicitaire et les nouvelles sportives et s’attaque directement à l’internaute en question. Elle cite son prénom, dévoile ses messages sexistes, puis contre-attaque : « Les femmes ressentent une pression, spécialement celles qui ont un métier public. Elles doivent être constamment séduisantes. Si nous ne le sommes pas, c’est vu comme le signe que nous sommes moins crédibles ou moins capables. Beaucoup d’hommes ne doivent pas s’occuper de ce genre de problèmes ».

« Habillez-vous comme vous voulez »

Jeffrey n’est pas le seul internaute à se souci un peu trop des tenues vestimentaires de la journaliste. Les commentaires sexistes pullulent, comme l’épingle Maggie Vespa dans son discours prononcé face caméra. Celle qui travaille depuis neuf ans pour la chaîne KGW-TV en a sa claque. Et a donc prononcé un discours qui devrait inspirer toutes les femmes. Morceaux choisis : « Mon but, ici, est d’envoyer un message aux femmes, aux filles, à tout le monde. Habillez-vous comme vous voulez. Il n’y a pas une façon de s’habiller ou de se tenir pour être une femme ‘normale’ ».

Elle note par ailleurs que les pantalons qu’elle porte, elle les a achetés et se sent parfaitement bien dedans. Peu lui importent les avis désobligeants d’internautes anonymes en mal de grain à moudre. « Il y a dix ans, si j’avais fait face à un Jeffrey, j’aurais eu besoin qu’on me rappelle » qu’une femme s’habille comme elle le désire. Comme pour prouver ses dires, Maggie Vespa a tenu à porter, chaque jour de la semaine, un pantalon taille haute différent. Elle s’est prise en photo, que ça plaise à tous les Jeffrey de la terre ou non.

 
  • Vaticangate: les ennemis du pape

    BelgaImage

    Des ultraconservateurs ont déclaré la guerre à François et œuvrent en coulisses pour manipuler le choix de son futur successeur…

Signé duBus
Signé Stéphane Bern