Improbable clash entre Booba et Michel Sardou: entre rap violent et peine de mort

Improbable clash entre Booba et Michel Sardou: entre rap violent et peine de mort
BelgaImage

Les deux hommes ne sont pas spécialement destinés à se croiser. Et heureusement, sans quoi Booba pourrait proposer un combat de MMA à Michel Sardou qui, énervé comme il est en ce moment par ce siècle qu’il « hait », pourrait accepter. Mais heureusement, la magie d’internet a opéré et les deux hommes ont pu « se clasher » comme on dit dans ces cas-là, sans pour autant se rencontrer « in real life ».

Et la première pique a été lancée par Michel Sardou. Ce dimanche 15 septembre, l’interprète français des « Lacs du Connemara » a attaqué la musique urbaine, sans pour autant attaquer quiconque nommément, sur France 2 dans « 20h30 le dimanche » : « Ce que je n’aime pas dans le rap, c’est le rap violent, le rap qui en veut à quelqu’un ». Une sortie pas forcément polémique. Sauf que B20, lui, s’est immédiatement senti visé.

« Je veux ta mort »

Sur Instagram, le rappeur – peu avare en clashs il faut bien l’avouer, lui qui alimente la rubrique controverse avec ce projet de combat en octogone face à Kaaris – a répliqué. Lui non plus n’a pas épinglé directement Michel Sardou, quoique. En guise de réponse, il a cité les paroles d’une chanson de Michel Sardou, sortie en 1976. Le morceau s’appelle « Je suis pour », véritable hymne en faveur de la peine de mort qui a fait polémique à l’époque. Le chanteur a déclaré plus tard assumer le titre tout en le regrettant, comme le note Franceinfo.

Les paroles, elles, sont explicites et plutôt… violentes : « Tu as volé mon enfant / Versé le sang de mon sang / Aucun dieu ne m’apaisera / J’aurai ta peau / Tu périras / Tu m’as retiré du cœur, et la pitié et la peur / Tu n’auras plus besoin d’avocat / J’aurai ta peau, tu périras / Tu as tué l’enfant d’un amour, je veux ta mort / Je suis pour ». Comme quoi, un dossier qui date de plus de 40 ans peut être ressorti pour clasher. Moral de l’histoire : Booba connaît ses classiques (ô combien polémique celui-ci) !

 
  • Vaticangate: les ennemis du pape

    BelgaImage

    Des ultraconservateurs ont déclaré la guerre à François et œuvrent en coulisses pour manipuler le choix de son futur successeur…

Signé duBus
Signé Stéphane Bern