À la télé ce soir: les débuts des clubs belges en Europa League ou «Premier contact» (vidéos)

Michel Preud’homme préface le match face au club portugais du Vitoria SC.
Michel Preud’homme préface le match face au club portugais du Vitoria SC. - BelgaImage

Les clubs belges en Europa League, dès 18h20 sur La Deux

C’est le grand retour de la Ligue Europa avec deux équipes belges engagées dans la compétition, la Gantoise et le Standard de Liège, Anvers n’étant pas parvenu à passer l’écueil des qualifications. Le premier match oppose le Standard de Liège aux Portugais du Vitória Guimarães. Un premier match forcément difficile pour les Rouches même si, à la faveur d’un bon début de championnat belge, les joueurs sont en confiance. De plus, le club de la cité ardente évoluera à domicile, porté par un public de Sclessin forcément bouillant. Début de la rencontre à 18h55.

Mais pas le temps de chômer pour les équipes « sport » de la RTBF qui vont enchaîner avec un second match noir-jaune-rouge. Pour cette première journée, La Gantoise accueille les Verts de Saint-Etienne pour le compte du groupe I, dans laquelle elle voisine également avec les Ukrainiens d’Oleksandria et les Allemands de Wolfsburg. Pour leurs débuts à domicile, Laurent Depoitre et les Buffalos voudront évidemment frapper fort mais Stéphane Ruffier et les Stéphanois ne seront pas faciles à manœuvrer même loin de leur chaudron.

Premier contact, à 20h25 sur RTL-TVI

Une forme noire, gigantesque, lévite verticalement au-dessus de la Terre. Les extraterrestres ont débarqué et n’ont pour l’instant montré aucune agressivité. À la demande des forces armées, Louise Banks, experte en linguistique, s’introduit avec des spécialistes au sein de l’un de leurs douze vaisseaux…

Les étoiles de Dominique Deprêtre

Premier contact, à 20h25 sur RTL-TVI – Trois étoiles

de Denis Villeneuve (2016)

Tiré d’un roman à succès du New-Yorkais d’origine asiatique Ted Chiang, ce récit de science-fiction initiatique réalise globalement le lien cinéphilique entre le très philosophique « 2001, l’odyssée de l’espace » de Kubrick et le naïf « Rencontres du troisième type » de Spielberg. C’est superbement filmé et aussi très cohérent sur le plan stylistique, dans la recherche d’une ambiance à la fois intimiste et… planétaire. L’équilibre entre l’aspect dramatique et le côté émotionnel est également atteint, notamment par la grâce d’Amy Adams, jolie blonde vénitienne valant donc désormais mieux que la simple Lois Lane des derniers « Superman ».

Le fils de Jean, à 21h05 sur France 3 – Deux étoiles

de Philippe Lioret (2016)

L’auteur des « Mademoiselle », « Je vais bien, ne t’en fais pas », « Welcome » et « Toutes nos envies » nous entraîne cette fois dans la francophonie nord-américaine avec ce drame familial évoquant la découverte d’un père transatlantique inconnu par un Parisien très joliment joué par Pierre Deladonchamps, égaré dans un « casting » québécois d’une authenticité totale ! Très émouvant d’un bout à l’autre.

Blue Velvet, à 23h30 sur La Trois – Deux étoiles

de David Lynch (1986)

L’ouvrage qui résume sans doute le mieux l’œuvre du grand esthète originaire du Montana : de belles images et une ambiance ciselée dans un récit énigmatique voire tordu. Un régal pour ceux qui adorent le n’importe quoi et un cauchemar pour les disciples de Descartes.

Barbecue, à 21h15 sur TMC – Une étoile

d’Éric Lavaine (2014)

Encore un « film de potes », sous-genre choral dont la production hexagonale ne finit pas de se goberger. Comme c’est emmené par un Lambert Wilson plus charismatique que jamais, ça passe plus ou moins, grâce à quelques bons mots compensant une trame vaudevillesque et caricaturale où le reste de la troupe en fait des tonnes, Florence Foresti en tête.

Maryland, à 21h20 sur La Trois – Une étoile

d’Alice Winocour (2015)

La jeune réalisatrice parisienne d’un « Augustine » resté inédit dans nos salles s’est manifestement lancée dans un genre dont elle ne maîtrise pas les codes de base. On passe dès lors d’une péripétie à l’autre en l’absence de tout fil conducteur jusqu’à un authentique… non-dénouement ! C’est dommage, car la caméra ne bouge pas si mal, et l’ambiance de traque est plutôt réussie.

 
  • Vaticangate: les ennemis du pape

    BelgaImage

    Des ultraconservateurs ont déclaré la guerre à François et œuvrent en coulisses pour manipuler le choix de son futur successeur…

Signé duBus
Signé Stéphane Bern