Tinder lance une série interactive qui influencera les rencontres proposées à l’utilisateur

Belgaimage
Belgaimage

A partir du 6 octobre, les membres américains de Tinder auront accès, tous les dimanches soirs du mois, à un épisode de «Swipe Night» («Glisser dans la nuit»), qui raconte une aventure apocalyptique, d’après un communiqué publié vendredi. « Au fur et à mesure que l’histoire se déroule, vous ferez face à des dilemmes moraux et à des choix cruciaux, avec seulement 7 secondes pour décider, sans retour en arrière possible », explique Tinder.

De la même façon que les utilisateurs en quête de rencontres font « glisser » (« swipe ») d’un côté ou de l’autre de l’écran de leur smartphone les profils d’autres membres qu’ils voudraient rencontrer ou pas, ils devront, dans cette série, faire des swipe pour décider du tour que prendra l’épisode, comme s’enfuir ou sauver les autres personnages, par exemple. Le concept n’est pas nouveau, ni en littérature ni en série vidéo, mais dans le cas de Tinder, les décisions des utilisateurs s’afficheront sur leur profil après l’épisode, et l’application disposera d’informations supplémentaires pour leur suggérer des personnes qui pourraient les intéresser. « Leurs choix dictent plus que l’histoire. Ils influencent aussi leur compatibilité potentielle avec d’autres », détaille Tinder.

Partant du principe que l’interactivité et les contenus permettent de conserver plus longtemps l’attention des utilisateurs, essentielle à leur modèle économique, de nombreuses plateformes et réseaux sociaux parient de plus en plus sur des formats qui mêlent divertissement et réaction.

 
  • La soprano russe Anna Netrebko dans le rôle de Lady Macbeth, ici à Saint-Pétersbourg.

    Verdi au service de Shakespeare

    Par sa densité, son propos, ses caractères, son ambiance prenante autant qu’étrange, « Macbeth » est un incontournable de l’art lyrique.

  • La rencontre inattendue entre un livreur (H. Jemili) et un médecin à bout (M. Blanc).

    Michel Blanc au mieux de sa forme

    Les vraies bonnes comédies françaises sont devenues assez rares, mais fort heureusement pas inexistantes.

  • L’acteur français Ibrahim Koma incarne le valet de Phileas Fogg.

    L’œuvre de Jules Verne réadaptée

    L’excellent acteur britannique David Tennant, mais aussi le Français Ibrahim Koma qui incarne le valet Passepartout accompagnant Phileas Fogg dans son périple audacieux