A la télé ce soir : « FBI » ou « Terminator 2 »

A la télé ce soir : « FBI » ou « Terminator 2 »

« FBI », à 20h25 sur RTL-TVI

Un immeuble résidentiel new-yorkais est détruit par une bombe. Les agents du FBI Maggie Bell et Omar Adom Zidan pensent que cette explosion pourrait être liée à une guerre des gangs. Mais lorsque leurs suspects sont retrouvés morts, les deux policiers réorientent leur enquête...

« Terminator 2 : Le Jugement Dernier », à 20h00, sur AB3

Après un embrasement nucléaire, les rares humains survivants, menés par John Connor, luttent contre l'armée de robots dirigée par Skynet, un ordinateur. Skynet tente d'abord d'éliminer Sarah Connor, la mère de John, grâce à un cyborg projeté en 1984, mais en vain. Un deuxième robot est envoyé dans le passé...

Les étoiles de Dominique Deprêtre

Le dernier château, à 20h00 sur Club RTL – Trois étoiles

de Rod Lurie (2001)

Injustement boudé lors de sa sortie, ce thriller carcéral s’achève comme un vrai film de guerre et a d’ailleurs partiellement servi de modèle à « Mission évasion » de Gregory Hoblit. Au premier degré, un excellent film d’action. Et au second, un sacré pamphlet antimilitariste par l’absurde.

Lady Chatterley, à 20h35 sur ARTE – Trois étoiles

de Pascale Ferran (2006)

Tiré du premier roman consacré à l’héroïne par le romancier britannique D.H. Lawrence et précédant d’un an « L’amant de Lady Chatterley » adapté 20 années auparavant par Just Jaeckin avec sa muse Sylvia Kristel (alias «Emmanuelle »), ce drame romantique co-produit par Arte a obtenu un succès aussi inattendu que mérité, avec à la clé cinq Césars dont celui du meilleur film et de la meilleure actrice pour Marina Hands, divine dans le rôle-clé. En fait, rien à voir entre les deux films. Les petits coquins sont avertis.

American Hangman (1re TV), à 21h00 sur BE1 – Trois étoiles

de Wilson Coneybeare (2019)

En matière de dénonciation de la bêtise de masse catalysée par les incontrôlables réseaux sociaux, ce huis clos y va fort, et même très fort, sur base d’une erreur judiciaire ayant provoqué une condamnation à mort d’un innocent. Un film qui au bout du compte sonne juste, ce qui est encore… plus terrifiant. On repense à « La poursuite impitoyable » d’Arthur Penn, avec Marlon Brando et le jeune Robert Redford, grand classique de… 1966, à « Inside Man » de Spike Lee et même au « Gran Torino » de Clint Eastwood.

L’enlèvement, à 22H20 sur Club RTL – Trois étoiles

de Pieter Jan Brugge (2004)

Tirée d’un fait divers authentique qui avait tenu en haleine toute la presse néerlandaise durant six mois, l’histoire de cet enlèvement hors norme a été transposée aux Etats-Unis. À la fois brillant et haletant, garni d’une pointe de romantisme très « ghostienne » mais infiniment touchante en guise de bouquet final, le film – produit par Robert Redford lui-même – est superbement joué. Seul (petit) reproche : une scène de trop qu’on… ne vous dévoilera pas !

Wasabi, à 21h00 sur France 4 – Une étoile

de Gérard Krawczyk (2001)

Entre deux « Taxi » (le 2 et le 3), le réalisateur parisien et son producteur Luc Besson se sont offert ce détour par le pays du Soleil-Levant. Lourd, caricatural et convenu, à l’image d’un Jean Reno monolithique.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern