Mal dormir n’est pas une fatalité

Michel Cymès a fait appel à des volontaires.
Michel Cymès a fait appel à des volontaires. - France 5

C’est le « mal du siècle » (avec le mal de dos). Les mauvaises nuits sont une plaie pour beaucoup d’entre nous. «  Or, dormir… c’est un besoin aussi vital que boire, manger ou respirer, rappelle Michel Cymès en préambule à cette émission qu’on pourrait presque qualifier d’utilité publique. Mais en 50 ans, nous avons perdu 1h30 de sommeil par nuit et un Français sur trois est un mauvais dormeur.  » Gageons que le problème est aussi ardu en Belgique. La faute à une vie stressée et hyperconnectée…...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète