François de Closets, le contrebandier de la BD

Isopix
Isopix

Quand il a atteint l’âge de la retraite, il s’est demandé s’il devait respecter la loi en cessant toute activité. Son hésitation a été courte. Éternel curieux dans l’âme, il avait touché à bien des genres, de la science à l’économie, et éprouvait, plus que jamais le désir d’explorer d’autres domaines.

Sa première BD, « Les guerres d’Albert », vient de paraître, chez Robinson. Il signe cette histoire en deux volumes avec Éric Corbeyran, pour le découpage de son scénario, et Chabbert, chargé de l’illustration. Il ne les a pas choisis par...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
Signé duBus
Signé Stéphane Bern