Delvaux entre en gare

Belgaimage
Belgaimage

Toujours il aima les trains. Enfant, Paul Delvaux allait les voir manœuvrer à la gare d’Antheit où il passait ses vacances et, jeune homme, il restait des heures entières dans la gare de marchandises du Luxembourg à regarder et croquer les machines crachant des tourbillons de vapeur et les cheminots s’affairant le long des voies ferrées. Tout comme il aimait à Bruxelles voir passer les trams qui roulaient sur la rue de la Régence, près de laquelle il habitait. Cet amour pour « tout ce qui roule sur des rails » ne le quitta jamais. Il fut même un des thèmes récurrents de son œuvre...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète