Et le 9 novembre 1989, le Mur tomba

Rostropovitch et son violoncelle, un des symboles de ces folles journées.
Rostropovitch et son violoncelle, un des symboles de ces folles journées. - Belgaimage

Une foule en liesse qui démonte pierre par pierre, panneau après panneau, ce qui barrait son horizon. Une ruée vers la liberté. La presse du monde entier surprise par cette brusque accélération de l’Histoire. La chute du Mur de Berlin, le 9 novembre 1989, reste un moment majeur, 30 ans après. Ces scènes sont entrées dans la mémoire collective avec leur lot de larmes, d’embrassades et de rage joyeuse dans un grand défilé de Trabant filmées de nuit tant cette ouverture paraissait peut-être temporaire ou inimaginable. Mais on ne reviendra pas en arrière : le Mur tomba sous les yeux...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète