«Docteur Jivago»: le cheval de Troie de la CIA

Une des rares photos de Boris Pasternak, prise dans la maison dans laquelle il mourut en 1960.
Une des rares photos de Boris Pasternak, prise dans la maison dans laquelle il mourut en 1960. - Isopix

Une affaire digne d’un thriller, un chef-d’œuvre absolu de la littérature et du cinéma : « Docteur Jivago », c’est tout ça à la fois. Le documentaire réalisé par Nino Kirtadze revient sur le parcours de Boris Pasternak, l’auteur de ce roman qui a joué un rôle catalyseur en pleine guerre froide. Le docu s’attarde peu sur les origines de ce Moscovite né le 10 février 1890. On rappelle que sa famille est d’origine juive, et qu’il n’est pas appelé sous le drapeau tsariste en raison d’un handicap à la jambe. Devenu poète, il était aussi un très grand traducteur. Le récit s’...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète