À la télé ce soir: la nouvelle série «Le Bazar de la Charité» ou un «Envoyé spécial» très concernant (vidéos)

À la télé ce soir: la nouvelle série «Le Bazar de la Charité» ou un «Envoyé spécial» très concernant (vidéos)
Prod.

« Le Bazar de la Charité », à 20h30 sur La Une

C’est une nouvelle série historique qui pourrait bien fonctionner. Diffusée sur La Une, mais aussi sur TF1 et sur Netflix, cette série de huit épisodes réunit trois actrices de talent, Audrey Fleurot, Julie de Bona et Camille Lou. Les deux premiers épisodes sont à découvrir ce jeudi soir sur la RTBF.

En 1897, à Paris, une vente caritative très courue par la haute société tourne au drame. En effet, un incontrôlable incendie débute au Bazar de la Charité. Les flammes embrasent le bâtiment. Les conséquences sont dramatiques et font de nombreuses victimes. L’affaire provoque un immense scandale. Le destin de trois femmes, malmenées par une société aux règles de vie sexistes, s’en trouve totalement bouleversé. Alice de Jeansili et Rose, sa bonne, basculent dans la précarité. Adrienne de Lenverpré réalise qu’elle aurait dû périr dans l’immense brasier. Toutes trois affrontent l’adversité dans un Paris bien-pensant pétri de préjugés moraux…

>Audrey Fleurot dans la nouvelle série historique de TF1 et Netflix : « C’est une grande saga » (vidéo)

Envoyé spécial, à 21h10 sur France 2

Au sommaire :

• Médicaments : alerte à la pénurie !

Près de 1200 médicaments à intérêt thérapeutique majeur seraient aujourd’hui en difficulté d’approvisionnement dans les pharmacies et les hôpitaux.

• Ma vie de retraité

Enquête auprès de retraités bénéficiant de pensions qui leur permettent tout juste de vivre au-dessus du seuil de pauvreté.

• Violences à l’internat

À Liévin, dans le Pas-de-Calais, l’établissement religieux de Riaumont est fermé suite à la mise en examen de six moines pour des faits de violences sur mineurs.

• Mal garé ? Mal barré !

La plupart des grandes villes françaises font appel à des entreprises privées qui sanctionnent les automobilistes mal garés. Les couacs se multiplient.

Les étoiles de Dominique Deprêtre

Les infiltrés, à 20h55 sur 13e Rue – Quatre étoiles

de Martin Scorsese (2006)

De l’excellent « Infernal Affairs » d’Andrew Lau (Hong Kong), le scénariste William Monahan n’a conservé que le squelette. L’action a été transposée dans le giron de la mafia irlandaise de Boston, d’où une ambiance complètement différente. Troisième collaboration entre Leonardo DiCaprio et l’auteur de « Taxi Driver », première avec Jack Nicholson. L’un des meilleurs polars de tous les temps.

The Foreigner, à 20h25 sur RTL-TVI – Deux étoiles

de Martin Campbell (2017)

Jacky Chan et Pierce Brosnan s’affrontent sans merci dans ce film d’action de bonne facture où le premier exclut toute forme d’humour et de second degré – ce qui n’est pas dans ses habitudes… – alors que le prédécesseur de Daniel Craig – les deux ayant été intronisés 007 par le même Campbell ! – accepte un contre-emploi notable. Injustement boudé en France et aux States, le film qui est techniquement fort réussi a été très bien accueilli… en Chine où, il est vrai, le gars de Hong Kong est resté une vraie star.

Mal de pierres, à 21h05 sur France 3 – Deux étoiles

de Nicole Garcia (2016)

Pour sa huitième réalisation, l’actrice native d’Oran a choisi d’adapter le roman éponyme et multi-primé de la Génoise d’origine sarde Milena, « Agus », publié en 2007. Un peu lent et tiré en longueur, le récit est littéralement illuminé par la formidable sensibilité de Marion Cotillard et la photographie de Christophe Beaucarne, notre digne « fils à Julos ». Tous deux auraient amplement mérité les Césars dans leur catégorie, parmi les… huit nominations bredouilles du titre.

Ocean’s Eleven, à 21h15 sur TMC – Deux étoiles

de Steven Soderbergh (2001)

Le remake hyper luxueux de « L’inconnu de Las Vegas » qui réunissait, en 1960, tout le gang de Frank Sinatra. Sans surprise, mais tellement attrayant que deux suites ont été bouclées par la même équipe et avec le même succès. Un numéro quatre n’est pourtant toujours pas annoncé. Bizarre…

Rodin, à 21h20 sur La Trois – Deux étoiles

de Jacques Doillon (2017)

En évitant (trop ?) le piège du biopic, l’auteur de « Carrément à l’Ouest » a joué sur l’insolite en calquant le parcours du grand sculpteur sur la genèse d’œuvres choisies de façon un peu arbitraire, excluant notamment son « Penseur ». Sans doute déconcertant pour le grand public, le résultat est intéressant pour les mieux avertis, et pourquoi pas ?, au regard des cinéphiles ayant en mémoire le mythique « Camille Claudel » de Bruno Nuytten.

 
  • Bastogne 1944: le terrible Noël

    I-Open_CobraKing_USARMY

    Le char du first-lieutenant Boggess est le premier à avoir brisé l’encerclement de Bastogne, rejoignant, le 26 décembre 1944, les troupes américaines assiégées. Retour sur un exploit autant militaire qu’humain.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern