Le sexe est dans le pré!

Le sexe est dans le pré!

On savait que l’amour était dans le pré mais voilà qu’on apprend que le sexe l’est aussi et que les agriculteurs sont les premiers de la liste des professions à faire le plus l’amour en comparaison aux médecins, architectes et coiffeurs !

Des agriculteurs : la palme en matière de quantité et qualité

La société de produits intimes de luxe Lelo a réalisé un sondage au sein du Royaume-Uni pour savoir quelles sont les professions les plus actives sexuellement. Les résultats sont aussi déconcertants qu’amusants mais on ne résiste pas au plaisir de les citer tant ce genre d’enquête fait sourire, rassure ceux qui se trouvent dans le métier prétendant à la plus forte sexualité et inquiète les autres. Mais sachant que notre société aime se comparer en la matière et normer (à tort) les choses, on vous propose ici les résultats de Lelo : plus de 33 % des agriculteurs sont excités au moins une fois par jour, suivi de près par 21 % des architectes et 17 % des coiffeurs.

Et il semblerait qu’à la ferme, toutes les expériences vécues dans la chambre à coucher soient payantes car les agriculteurs ont la meilleure performance du classement « qualité », avec 67 % d’entre eux qui se disent « incroyable » pour 63 % des médecins, 43 % des architectes, et 40 % des journalistes.

Pourtant, en dépit du manque de sexualité parmi les professions interrogées, la qualité par rapport à la quantité est plus importante pour les médecins, et 31 % d’entre eux déclarant profiter d’une étreinte passionnée pendant plus de 45 minutes un jour sur deux, comme 36 % des architectes et 25 % des personnes dans la publicité.

Classement des professions les plus actives

1. Agriculteurs

2. Architectes

3. Coiffeurs

4. Publicitaires

5. Avocats et Enseignants

Classement des professions qui se disent « incroyables » au lit

1. Agriculteurs

2. Médecins

3. Architectes

4. Ouvriers

Des journalistes grands perdants

Malheureusement, pour ceux qui sont journalistes, 20 % déclarent qu’ils font l’amour uniquement une seule fois par mois et 60 % d’entre eux disent de leur partenaire qu’il/elle est « moyen ». Presse toujours : 40 % des journalistes déclarent qu’ils souhaiteraient avoir des relations sexuelles au moins une fois par semaine et au maximum pendant 30 minutes à chaque fois.

Des avocats qui simulent

Quant aux avocats, ils sont les plus difficiles à satisfaire dans la chambre à coucher avec 27 % d’entre eux qui admettent simuler un orgasme chaque fois qu’ils font l’amour… et 31 % d’entre eux préfèrent une partenaire qui simule qu’une partenaire d’une nuit. En comparaison, 69 % des ouvriers et 67 % des agriculteurs disent ne jamais simuler !

L’expert en sexualité de Lelo au Royaume-Uni, Kate Moyle, commente : « Même au sein de groupes constitués à partir des professions, il y a de nombreuses similitudes. Nous devons prendre en compte le fait qu’il y a des singularités impactant la vie sexuelle et la sexualité des personnes. Par exemple, le niveau d’activité physique d’un agriculteur, comparé à une personne qui serait dans un bureau, peut influencer les niveaux de santé physique et d’énergie. Les facteurs liés à la qualité de vie de nos boulots comme la flexibilité dans les heures de travail et l’environnement dans lequel on évolue professionnellement sont à même d’impacter nos vies en général et pas uniquement nos vies sexuelles. »

www.lelo.com

 
  • Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

  • Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel or vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • William Leymergie publie son premier roman

    Aujourd’hui présentateur de «William à midi» sur C8, William Leymergie publie également sonpremier roman.

    Actuel journaliste-animateur de C8, William Leymergie, qui fut longtemps l’âme de « Télématin » (France 2), surprend en nous emmenant sur un terrain où on ne l’attendait pas. Un roman de caape, d’épée et d’amour.