La guerre est déclarée entre l’émission « Quotidien » et l'hebdomadaire « Valeurs actuelles »

DR
DR

Nouvel accrochage entre l’émission « Quotidien » présentée par Yann Barthès et le magazine de droite français « Valeurs actuelles ». La guerre est déclarée entre eux. En effet, dans son numéro paru ce jeudi 21 novembre, l’hebdomadaire ultra-conservateur a consacré sa Une à « La tyrannie des bien-pensants », renvoyant ainsi à une enquête de douze pages consacrée à l’émission « Quotidien ». Le sous-titre est d’ailleurs très explicite : « Enquête sur ‘Quotidien’, la machine infernale de Yann Barthès. Propagande, humiliations, ‘fake news’... Comment les têtes à claque du politiquement correct font la loi ».

Cette attaque n’a visiblement pas plu à l’animateur, qui a décidé ce mercredi de répliquer en diffusant gratuitement sur Instagram et en téléchargement gratuit sur WeTransfer les pages qui l’incriminent. « Gardez vos 5,50 euros. Demain, n'achetez pas le journal d'extrême droite Valeurs actuelles et lisez GRATOS le dossier bidon qu'il nous consacre dès aujourd'hui. Et vive les bien-pensants. Bisous », a écrit Yann Barthès sur son compte Instagram, avant de finalement faire marche-arrière.

Pour enfoncer le clou, Yann Barthès a dévoilé la Une en question lors de son émission ce mercredi 20 novembre. « Depuis le temps qu’on l’attendait, merde! Enfin en Une d’un journal d’extrême droite! Je peux enfin mettre un pull lie-de-vin sur les épaules. Comptez sur nous pour faire une émission de merde, avec de la propagande et des fake news », a-t-il ironisé. Le magazine « Valeurs actuelles » a pour sa part réagi en dénonçant « undélit, une atteinte à une œuvre intellectuelle ».

 
  • Abus sexuels: le grand déballage

    Belgaimage

    Les affaires se multiplient. Les masques tombent. La parole se libère, pouvant aussi ouvrir la porte aux mensonges et règlements de comptes. Une révolution !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern