Lewis, le koala sauvé des flammes en Australie, est mort à cause de ses brûlures (vidéo)

Capture d’écran - YouTube
Capture d’écran - YouTube

Lewis était devenu un symbole. Celui des incendies qui terrassent une partie de l’Australie et qui menacent les koalas. La semaine dernière, le petit marsupial avait été sauvé des flammes par une Australienne. L’image de ce sauvetage avait fait le tour du monde et il ne fallait plus espérer qu’une chose : que Lewis survive aux multiples blessures infligées par le feu de brousse dans lequel il avait été pris au piège.

>Une Australienne sauve un koala piégé par les flammes (vidéo)

Le marsupial avait été recueilli par l’hôpital pour koalas de Port Macquarie. Malgré le travail fourni par les vétérinaires, le petit Lewis a dû être euthanasié ce mardi matin. C’est ce qu’a annoncé l’établissement sur Facebook :

« Aujourd’hui, nous avons pris la décision d’endormir Elleborough Lewis. Nous l’avons placé sous anesthésie générale ce matin pour regarder ses brûlures et changer les bandages. (…) Dans son cas, les brûlures se sont aggravées, et malheureusement ne se seraient pas améliorées. L’un des buts de l’hôpital pour koalas est le bien-être animal, et c’est sur cette base que la décision a été prise. Merci pour votre support sans faille ».

Une espèce en danger

Au moment de la mort de l’animal, Toni Doherty était présente. C’est la femme qui a sauvé l’animal la semaine dernière. Son mari a accordé une interview à News.au  : « Nous sommes naturellement très tristes, nous espérions qu’il s’en sorte. Mais nous comprenons que ses blessures étaient très graves, handicapantes et étaient très douloureuses ».

BFMTV note par ailleurs que 1.000 koalas ont pour l’heure été tués par les incendies qui ravagent l’Australie. Et 80 % de leurs habitats ont été détruits. Heureusement, l’hôpital de Port Macquarie en sauve. Et a déjà recueilli plus d’1,66 million de dollars, grâce à une cagnotte en ligne, pour continuer à œuvrer dans ce sens.

 
  • Bastogne 1944: le terrible Noël

    I-Open_CobraKing_USARMY

    Le char du first-lieutenant Boggess est le premier à avoir brisé l’encerclement de Bastogne, rejoignant, le 26 décembre 1944, les troupes américaines assiégées. Retour sur un exploit autant militaire qu’humain.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern