Maxime Le Forestier: «Jusqu’à 60 ans, on se croit éternel»

Belgaimage
Belgaimage

Maxime Le Forestier a fêté cette année ses 50 ans de carrière. À la faveur de la réédition de son dernier album en date, « Paraître ou ne pas être », comme de son prochain passage par la Belgique, il nous parle du chemin parcouru. De son enfance d’apprenti violoniste, quand la musique n’était jamais « festive », à son amour des mots et à la scène où ils l’ont conduit, où il se sent profondément heureux, profondément juste.

En 50 ans de carrière, vous avez écrit plusieurs centaines...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
  • Face au coronavirus, soutenons nos héros

    Le personnel médical est mobilisé pour faire face à la pandémie : ici un transfert de patient à l’hôpital liégeois MontLégia.

    Des centaines de personnes, dans les hôpitaux et ailleurs, se mobilisent pour vaincre l’épidémie qui frappe notre pays. Envoyez-leur vos messages de soutien via votre magazine.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern