Affaire Mouzin: Michel Fourniret redevient le suspect numéro 1

Presque 17 ans après la disparition d’Estelle Mouzin (9 ans) à Guermantes, Monique Olivier a enfin avoué avoir menti aux enquêteurs pour fournir un alibi à son ex-mari, Michel Fourniret. L’enquête autour du tueur en série est désormais relancée.
Presque 17 ans après la disparition d’Estelle Mouzin (9 ans) à Guermantes, Monique Olivier a enfin avoué avoir menti aux enquêteurs pour fournir un alibi à son ex-mari, Michel Fourniret. L’enquête autour du tueur en série est désormais relancée. - BelgaImage

Le 9 janvier 2003, Estelle Mouzin, une petite fille de 9 ans, disparaît à Guermantes, une localité à l’est de Paris. Elle rentre à pied de l’école. Une passante l’aperçoit près de la boulangerie, à 750 mètres du domicile de sa maman (les parents sont séparés). Puis plus rien. L’hypothèse d’une fugue ne tient pas la route, et une instruction pour disparition inquiétante est rapidement ouverte. Le SRPJ de Versailles mène les recherches. Des moyens énormes sont déployés, avec 170 policiers et 300 gendarmes sur le terrain. Les 350 maisons de la commune sont même perquisitionnées. Sans résultat...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète