Et si la reine Elizabeth II était sur le point de céder son trône au prince Charles?

BelgaImage
BelgaImage

À Buckingham, la rumeur enfle. Et si la reine Elizabeth II rendait sa couronne ? Depuis 2015, elle est devenue la personne à avoir le plus longtemps régné sur la Grande-Bretagne, un record auparavant détenu par la reine Victoria qui était sur le trône de 1837 à 1901. La souveraine britannique actuelle, elle, porte la couronne depuis ses 25 ans. Et elle pourrait bien céder sa place après 70 ans de règne, comme le soutient « The Sun ».

Une date sera même d’ores et déjà prévue pour la passation de pouvoir entre la reine et son fils le prince Charles. « Sa Majesté sera âgée de 95 ans dans 18 mois – l’âge qu’avait le prince Philip lorsqu’il s’est retiré de la vie publique – et il y a de nouvelles discussions au sein des murs du palais qui évoquent que ce moment-là serait le bon pour qu’elle prenne sa retraite », écrit le tabloïd.

« Un ‘roi’ sans se nommer »

Cette décision ferait figure de choc outre-Manche, c’est une certitude. Pour autant, depuis quelques années déjà, la reine a diminué sa charge de travail, au profit de son fils, le prince de Galles. Celui qui est devenu l’homme fort de la Couronne britannique multiplie les engagements officiels. « The Sun » pointe que « Charles prend un rôle de plus en plus important, un ’roi’ sans se nommer ». Il a par ailleurs joué un rôle prépondérant dans le retrait de la vie publique du prince Andrew – son frère – à la suite de ses liens avec l’affaire Epstein.

Et fait état de détails chiffrés : « En 2018, la reine a accompli 283 engagements, et Charles, 507. En 2016, elle en avait accompli 332 ». Et « The Sun » citant une source anonyme, visiblement proche de Buckingham : « Cela fait un moment que l’organisation de la montée au trône de Charles est en place. Une transition est manifestement déjà en cours. Sa Majesté est une nonagénaire, elle ne peut plus faire autant qu’avant ».

 
  • Bastogne 1944: le terrible Noël

    I-Open_CobraKing_USARMY

    Le char du first-lieutenant Boggess est le premier à avoir brisé l’encerclement de Bastogne, rejoignant, le 26 décembre 1944, les troupes américaines assiégées. Retour sur un exploit autant militaire qu’humain.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern