Florence Foster Jenkins, pire que la Castafiore

Arte
Arte

Elle pensait tutoyer les sommets de l’art lyrique. Elle plongeait en fait ses amis dans une profonde consternation. Florence Foster Jenkins aurait tellement aimé les ors et les dentelles de la reconnaissance. Elle ne récolta que les quolibets. Le destin exceptionnel de cette femme ayant vraiment existé a été porté au cinéma par Stephan Frears en 2016 avec Meryl Streep et Hugh Grant. Un an plus tôt, une version française de Xavier Giannolli, inspirée de ses mésaventures, avait mis Catherine Frot à l’affiche de « Marguerite », cantatrice ratée mais pourtant persuadée de son talent...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète