La famille de Grégoire Hussenot se confie sur la maladie du Youtubeur:«Il ne voulait pas que ça se sache»

La famille de Grégoire Hussenot se confie sur la maladie du Youtubeur:«Il ne voulait pas que ça se sache»
Capture d’écran

Décédé ce lundi 25 novembre, Grégoire Hussenot était un Youtubeur à l’allure sympathique, au sourire franc et à l’optimisme débordant. Créateur du concept « Vous êtes super » sur Youtube, il était devenu animateur sur France 5.

Dans un entretien au Parisien, un membre de la famille de Grégoire Hussenot a confié qu’il « était malade, mais il ne voulait pas que ça se sache, il ne voulait pas que cela le définisse. Il vivait intensément ». « Dans la vie, comme sur les réseaux sociaux, il était un soleil. Un amuseur public à l’humour loufoque », s’est souvenu l’une de ses cousines.

Depuis l’adolescence, le Youtubeur, marié depuis presque un an, souffrait d’une maladie, que les proches n’ont pas cité, soulignant juste que celle-ci l’avait « rendu plus fort ».

 
  • Le tueur n’a laissé aucune chance à Xavier Baligant. «
Malchance
» ou assassinat
?

    Meurtre de Xavier Baligant: un mystérieux SMS pour résoudre ce cold case?

    Été 2011 : Xavier Baligant est tué sur une aire d’autoroute française. Depuis, les enquêteurs font chou blanc. L’avocat de la famille demande une nouvelle expertise du téléphone de la victime, le dernier message reçu pouvant être un rendez-vous avec son meurtrier.

  • Même soutenu par Barack Obama, Joe Biden n’enflamme pas les foules américaines... mais les rassure.

    Joe Biden: nouveau cap pour l’Amérique?

    En tête dans les sondages, le candidat démocrate semble bien placé à 90 jours de l’élection présidentielle du 3 novembre. Plus posé mais aussi plus fade que Donald Trump.

  • OUVERTURE 20200707 Frou-frou Seine-4853

    Christine Bravo: «Ma vie au fil de l’eau»

    Christine Bravo se raconte au fil de l’eau, à bord du « Frou-Frou », un bateau qu’elle a rénové et sur lequel elle organise des croisières thématiques. De nos envoyées spéciales à Paris, Sophie Lagesse (texte) et Ingrid Otto (photos).

Signé duBus
Signé Stéphane Bern