De quoi je me mêle : Michel Drucker raconte l’une de ses meilleures anecdotes avec Johnny Hallyday (vidéo)

De quoi je me mêle : Michel Drucker raconte l’une de ses meilleures anecdotes avec Johnny Hallyday (vidéo)
Capture d’écran Twitter.

Michel Drucker était l’invité de l’émission « De quoi je me mêle » diffusée sur C8 le 30 novembre dernier. Au cours de la conversation, l’animateur et invité a été amené à raconter l’un de ses souvenirs les plus mémorables en compagnie du rockeur Johnny Hallyday.

La scène se déroule en 1998, à quelques minutes près du début du concert du Taulier au Stade de France. Ce dernier souhaite offrir au public un show haut en couleur. Il soigne son entrée et décide de débuter le spectacle avec « Allumer le feu »… en arrivant sur scène héliporté, façon « Mission impossible ». Johnny Hallyday décide de confier cette lourde préparation à son ami Michel Drucker. L’animateur accepte et s’assure durant six mois de la perfection de ce moment : « Tout est prêt. On décolle le jour J. Cinq minutes avant sa première chanson, 80.000 personnes. Quatorze caméras. Je suis terrifié. Que tout marche bien, les mousquetons, le co-pilote qui vient de la montagne, un hélico spécialisé dans l’hélitroyage. Tout est prêt. Il m’a emmerdé pendant six mois. On y est, on décolle, on arrive au-dessus de la Défense. J’ouvre la porte à glissière de l’hélico. Un bruit terrible. On ouvre pour voir au-dessus de la Défense. On a quatre minutes, et trente secondes », confie-t-il avant d’enchaîner : « Johnny commence à être pâle. Et dans le casque il me hurle : ’Arrête ça tout de suite, j’ai le vertige’. Je lui dis : ’Mais Johnny ça fait six mois qu’on prépare ça, tu chantes dans quatre minutes’ ».

« Finalement il l’a fait. Il attaque la chanson et moi je suis repartie avec l’hélico. Je le rejoins à la fin du concert et je rentre dans sa loge. Il me dit : ’Mais pourquoi t’as eu peur ?’», a-t-il conclu en imitant parfaitement la voix particulière de Johnny Hallyday.

 
  • Bastogne 1944: le terrible Noël

    I-Open_CobraKing_USARMY

    Le char du first-lieutenant Boggess est le premier à avoir brisé l’encerclement de Bastogne, rejoignant, le 26 décembre 1944, les troupes américaines assiégées. Retour sur un exploit autant militaire qu’humain.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern