Eurovision : le public privé du choix du candidat français ?

Eurovision : le public privé du choix du candidat français ?
BelgaImage

La France n’a toujours pas sa recette miracle et patine quelque peu. Suivre le succès de la Suède et de l’Italie qui sollicitent le public pour choisir leurs candidats ? Pas forcément une bonne idée au final. C’est pour cela que France Télévisions a décidé de mettre fin à « Destination Eurovision » qui permettait aux téléspectateurs d’élire leur représentant.

Un constat d’échec

Il faut dire que les résultats laissaient à désirer. Les deux artistes sélectionnés ces deux dernières années n’ont pas brillé autant que voulu. Madame Monsieur a fini 13e à l’Eurovision et l’année dernière, Bilal Hassani seulement 16e, loin de la première place tant espérée. Les audiences de « Destination Eurovision » laissaient aussi à désirer avec près de 10 % des parts de marché.

Il est donc temps de prendre une nouvelle direction. « En changeant notre dispositif, on espère se rapprocher du podium en 2020 », précise au Parisien Alexandra Redde-Amiel, directrice des divertissements et variétés de France Télévisions. Première mesure pour atteindre l’objectif : France Télévision accueille les propositions des auteurs et compositeurs étrangers, ce qui n’était pas le cas jusqu’alors. Mais ce n’est pas tout : « Nous voulons davantage maîtriser le processus, avec une sélection en interne […]. C'est ce que feront aussi cette année les Espagnols et les Anglais. Nous allons déployer nos forces différemment. Plusieurs pistes sont envisagées. »

Encore pas mal de flou pour la suite

Qui dit plusieurs pistes dit hésitations. Comment sélectionner les candidats désormais ? Revenir à une sélection en interne ? Cela n’a pas forcément porté chance à la France jusqu’ici. Si cela a quand même lieu, une émission présentera le candidat retenu début d’année, du moins avant la mi-mars, date limite pour officialiser une chanson candidate.

Autre possibilité : garder un vote du public mais sur seulement « trois ou quatre candidats ». Quoi qu’il arrive, l’heureux élu représentera l’Hexagone à Rotterdam en mai 2020, dans le pays du précédent gagnant : Duncan Laurence.

 
  • Bastogne 1944: le terrible Noël

    I-Open_CobraKing_USARMY

    Le char du first-lieutenant Boggess est le premier à avoir brisé l’encerclement de Bastogne, rejoignant, le 26 décembre 1944, les troupes américaines assiégées. Retour sur un exploit autant militaire qu’humain.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern