Après les polémiques, Gad Elmaleh revient sur scène avec un spectacle évoquant le plagiat

Après les polémiques, Gad Elmaleh revient sur scène avec un spectacle évoquant le plagiat
©Belga

Gad Elmaleh a annoncé ce mercredi 4 décembre sur Twitter qu’il était prêt à remonter sur les planches, et dès avril 2020, avec son nouveau spectacle « D’ailleurs ».

Le dernier show de l’humoriste date d’il y a cinq ans déjà. « Pendant ces cinq ans, il s’est passé beaucoup de choses, j’ai donc beaucoup de choses à vous raconter », a-t-il déclaré dans la vidéo postée sur le réseau social. « Vous m’avez manqué beaucoup, beaucoup, beaucoup et j’ai hâte de vous retrouver ».

Si la star du one-man-show se réjouit de retrouver son public, certains de ces followers n’ont plus l’air de l’apprécier tant que ça. « Inspiré par qui ? », « Et cette copie, ça avance ? », « Tout seul ? Bien aidé quand même non ? », peut-on lire, entre autres, en commentaire du poste de l’artiste annonçant son nouveau spectacle.

Gad Elmaleh, un copieur ?

Ces internautes vont référence aux accusations de plagiat dont a été victime Gad Elmaleh ces derniers mois. Un anonyme, qui se fait appeler CopyComic, a révélé dans des vidéos Youtube des ressemblances entre les sketchs de Gad Elmaleh, et ceux d’autres humoristes moins connus.

Au vu de l’ampleur qu’a ensuite pris cette histoire de plagiat, l’humoriste a d’abord répliqué sous les traits de son personnage « Chouchou » : « Qu’ils aillent tous se faire bien... cajoler », a-t-il réagi dans une vidéo destinée à ses fans.

En septembre dernier, la star française a fini par admettre qu’il y avait une part de vérité dans les accusations portées contre lui par CopyComic mais qu’il n’avait « jamais été dans une démarche malicieuse ».

 
  • Bastogne 1944: le terrible Noël

    I-Open_CobraKing_USARMY

    Le char du first-lieutenant Boggess est le premier à avoir brisé l’encerclement de Bastogne, rejoignant, le 26 décembre 1944, les troupes américaines assiégées. Retour sur un exploit autant militaire qu’humain.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern