Accueil À table

Ce cher massepain

L’histoire à table de la semaine.

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 2 min

Cru ou cuit, en forme de cochonnet, de fruit ou de rien du tout, enroulé façon boudin autour d’une pyramide de boucher ou enrobé de cacao… Le massepain (ou pâte d’amande) est mis à toutes les sauces en cette période de fêtes et son plus gros fournisseur est évidemment saint Nicolas. Les trois principaux ingrédients de cette friandise à nulle autre pareille sont : la poudre d’amande, le sucre et le blanc d’œuf, que l’on peut ensuite aromatiser, colorer ou enrober à sa guise. Parmi la foison de légendes qui courent à son propos, l’histoire du massepain qui paraît la plus plausible est celle qui atteste de son invention par les Perses (les Iraniens aujourd’hui) au XIIIe (certains disent XIVe siècle) de notre ère. Mais tout le monde n’est pas de cet avis, à commencer par les Italiens qui s’approprient volontiers la paternité de cette gourmandise.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en À table

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs