Canada : un égout crache depuis deux ans du sang contaminé

Canada : un égout crache depuis deux ans du sang contaminé
Capture d’écran Twitter, D.R.

La scène n’est pas vraiment ragoûtante, pas du tout d’ailleurs. Dans une baie près de Vancouver, une bouche d’égout crache en continu un nuage rouge qui s’éparpille dans le Pacifique. Un rouge profond qui ne relâche pas que du sang. Il s’agit d’un petit cocktail de globules rouges, d’écailles, de vers et, cerise sur le gâteau, d’un parasite au doux nom de réovirus pisciaire. En cause : une entreprise de transformation de saumon d’élevage.

Deux ans et rien n’a changé

Celui qui a donné l’alerte est le photographe Tavish Campbell. Déjà en 2017, il s’est rendu sur les lieux, a prélevé un échantillon et l’a fait analyser. C’est là qu’il a détecté le virus. Cet agent infectieux n’est connu que depuis le début des années 2010 mais il soulève des inquiétudes au Canada. Il est connu pour infecter les saumons d’élevage et il pourrait s’étendre à ceux sauvages s’ils sont en contact. Le risque pour eux : rien de moins que la mort par hémorragie interne. D’où la préoccupation de Campbell.

Après deux ans, le photographe espérait qu’avec l’émergence d’un débat sur le virus au pays à la feuille d’érable, les choses changeraient. De retour sur les lieux, sa déception est immense. Tout est resté en l’état. Pire : il a constaté que l’égout se situe à un « un passage très emprunté par les saumons sauvages lors de leur migration ».

Un virus toujours plus présent dans les débats

L’entreprise mis en cause dans cette affaire a tenu à réagir auprès de nos collègues de CTV News. « Même si nous ne faisons pas de test pour le virus nous avons confiance en la capacité de ce processus de désinfection à tuer bactéries et virus. Dès que le système sera finalisé, nous serons heureux de continuer à prouver notre transparence ». Elle assure par ailleurs que des efforts ont bien été réalisés depuis 2017, contrairement à ce que Campbell dit.

Le gouvernement provincial doit encore envoyer un inspecteur sur place. L’affaire devient de plus en plus sensible au Canada. Début 2019, il a été révélé que le ministère en charge du dossier n’avait pas effectué de tests sur ce virus lors de la délivrance de permis sur les saumons d’élevage.

 
  • Belgaimage

    Les règles de la légitime défense

    De plus en plus de Belges ont une arme à la maison. Mais quand peut-on l’utiliser pour se défendre ? Un point après le drame de Ferrières.

  • Le rover européen ExoMars foulera le sol martien au printemps 2021, comme ici sur cette vue d’artiste.

    2020: objectif Mars!

    Un rover américain et un rover européen décolleront cet été à destination de la Planète Rouge. Leur mission très ambitieuse: trouver des traces de vie extraterrestre.

  • Inutile pour les seniors de se lancer dans des activités pointues
: mieux vaut opter pour une musculation adaptée à son état général.

    Il n’y a pas d’âge pour se muscler

    Une étude britannique a démontré qu’en matière de musculation, il n’était jamais trop tard pour s’y mettre. Même à plus de 70 ans, les résultats sont bien plus rapides qu’on ne le croit ! Les explications d’un spécialiste en médecine sportive.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern