Jean-Baptiste Decoster, le dernier guide de Napoléon

Jean-Baptiste Decoster, le dernier guide de Napoléon
BelgaImage

Jean-Baptiste Decoster avait peu de chances de passer à la postérité. Aimé de sa femme, de ses parents et de ses enfants, il aurait dû être connu sur, soyons larges, quatre ou cinq générations au maximum et dans un rayon de quelques kilomètres autour de son établissement. Eh bien, Jean-Baptiste Decoster, obscur cabaretier près de Plancenoit, installé le long de la route allant de Genappe à Waterloo (l’actuelle N5), qui cultivait son jardin pour avoir de quoi nourrir sa femme et ses sept enfants, ce Jean-Baptiste Decoster est entré dans la grande Histoire. Tout ça parce qu’il a croisé la...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
Signé duBus
Signé Stéphane Bern