À la télé ce soir: la saison 1 de «The Handmaid’s Tale» ou le début de «Faites des gosses» (vidéos)

BelgaImage
BelgaImage

The Handmaid’s Tale : saison 1 et épisodes 1 + 2, à 21h05 sur La Trois

Dans une société du futur, la République de Gilead, les femmes ont perdu tous leurs droits et sont entièrement soumises aux hommes. Mais le gouvernement, phallocratique, réactionnaire et totalitaire, est confronté à un défi : la pollution a rendu stériles la plupart des femmes. Pour tenter d’enrayer le déclin de la population, les femmes fertiles, membres de la caste des Servantes, sont réduites au rang d’esclaves sexuelles. Offred, l’une d’elles, est assignée comme reproductrice à un des dirigeants de la junte. Elle doit impérativement lui donner un enfant…

Faites des gosses : saison 1 et épisodes 1 + 2, à 21h05 sur France 2

Odile et Alexandre mènent une vie tranquille autour de leurs trois enfants. Anissa, Serge et Clément forment une famille recomposée avec ses hauts et ses bas. Meï et Chang, réfugiés politiques, sont arrivés de Pékin, il y a six mois. Odile, persuadée qu’Armand est harcelé, se met en tête de les inscrire, lui et sa sœur Brune, dans le privé, quitte à aller contre l’avis d’Alexandre. Serge et Anissa voient leur équilibre bouleversé quand Valérie, l’ex-compagne de Serge, leur annonce qu’elle ne veut plus de la garde alternée. Alors que Meï et Chang sont contraints de tout quitter, Meï se voit proposer l’impensable pour sauver sa famille.

Les étoiles de Dominique Deprêtre

AI, Intelligence artificielle, à 20h00 sur Club RTL – Trois étoiles

de Steven Spielberg (2001)

Un projet d’adaptation par Stanley Kubrick d’une nouvelle du grand auteur de science-fiction britannique Brian Adliss est à la base de ce conte fantastique qui tient autant d’« E.T. » que du « Pinocchio » de Carlo Collodi. La mise en images est superbe et la prestation du jeune Haley Joel Osment hallucinante. Mais… préparez vos mouchoirs !

Deux jours, une nuit, à 21h00 sur ARTE – Trois étoiles

de Jean-Pierre et Luc Dardenne (2014)

Même si on est allergique au cinéma social, il faut reconnaître que nos illustrissimes frangins sont depuis toujours de véritables orfèvres en la matière. Aux côtés de notre Fabrizio Rongione, Marion Cotillard hérite d’un nouveau rôle en or, et dans un registre qui lui permet de démontrer toute la sensibilité de son jeu. Tourné dans la région liégeoise, l’ouvrage est curieusement revenu bredouille de Cannes, où un Prix œcuménique a néanmoins été décerné aux auteurs pour l’ensemble de leur œuvre.

Paula, à 23h30 sur ARTE – Trois étoiles

de Christian Schwochow (2016)

Après son excellent « Westen » (« De l’autre côté du mur »), le cinéaste poméranien aborde le destin de Paula Modershon-Becker, formidable artiste d’avant-garde expressionniste, devenue parisienne d’adoption. Une belle reconstitution d’ambiance avec en vedette la Suissesse Carla Juri, vue depuis dans le surprenant « Brimstone » et le très réussi « Blade Runner 2049 ».

La Grande Muraille, à 20h30 sur La Deux – Deux étoiles

Zhang Yimou (2016)

Un scénario basique et des effets spéciaux surlignés : tout le contraste d’une superproduction sino-américaine qui ressemble davantage à un western qu’à une grande fresque historique. L’auteur du « Sorgho rouge » ne se serait-il pas un peu trompé de genre ? Au moins le grand spectacle est au rendez-vous et ça a aussi le mérite – appréciable – de ne pas être tiré en longueur.

Monuments Men, à 21h00 sur France 4 – Deux étoiles

de George Clooney (2014)

La cinquième réalisation du héros d’« Ocean’s Eleven » a été critiquée à sa sortie. L’entrée en matière est, il est vrai, assez décousue, et l’enchaînement des faits n’est pas toujours précis. Le « beau George » aurait pu faire mieux. Il n’en a pas moins réussi là un travail de mémoire important avec un récit à la fois épique, d’une grande profondeur et enrichi de détails et d’anecdotes exceptionnelles.

 
  • Les supporters de Trump n’en reviennent pas : ils sont dans le Capitole et ont stoppé la réunion des parlementaires.

    Le jour de honte des États-Unis

    Le dernier baroud de déshonneur du président Trump : envoyer ses partisans envahir le Congrès. La démocratie américaine a résisté.

  • Le charismatique fondateur d’Alibaba s’est «volatilisé».

    L’énigme Jack Ma: disgrâce d’un milliardaire chinois

    Le fondateur de l’empire Alibaba a disparu depuis octobre 2020. Une « volatilisation » inquiétante qui rappelle le sort d’autres hommes d’affaires réduits au silence par le pouvoir communiste. Mais où est donc passé Jack Ma ?

  • Une étude française récente montre que les chats domestiques s’attaquent à 200 espèces animales différentes.

    Mon chat, ce serial killer

    Super-prédateurs des jardins, nos matous ont un impact réel sur la biodiversité qui nous entoure. Ils tuent des milliers d’oiseaux ou de petits mammifères. Conseils.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern