Tournai: l’ex-conservateur des Beaux-Arts conteste son licenciement

A 59 ans, Jean-Pierre De Rycke dit ne pas avoir d’autres choix que de s’expatrier pour retrouver un boulot.
A 59 ans, Jean-Pierre De Rycke dit ne pas avoir d’autres choix que de s’expatrier pour retrouver un boulot. - C.CARDON

L’audience qui s’est tenue ce vendredi au sein du tribunal du travail de Tournai était assez inédite puisqu’elle opposait Jean-Pierre De Rycke, l’ancien conservateur du musée des Beaux-Arts de Tournai à la ville elle-même. Entouré de ses avocats carolos, l’homme est venu défendre ce qu’il estime être un licenciement abusif ou à tout le moins déraisonnable qui lui porte encore préjudice actuellement. « À 59 ans, mon client a déjà des difficultés à retrouver du travail en raison de son âge mais les conditions dans lesquelles se sont...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
  • Le prince Laurent bientôt indemnisé

    L’obstination de Laurent devrait finir par payer. Le Prince est dans son droit. C’est au monde politique de suivre.

    Reconnu dans ses droits à cinq reprises par la justice dans son procès contre la Libye, le frère du Roi se bat depuis 2014 pour récupérer les 48 millions d’euros dus. Le dossier doit se débloquer ce vendredi 22.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern