Accueil Culture Musique

Typh Barrow: «J’ai grandi grâce à mon public»

L’artiste belge propose un deuxième album baptisé « Aloha » qui, comme son nom l’indique, est spécialement bienvenu.

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 3 min

Pour son deuxième album, Typh Barrow nous embarque à sa suite dans un drôle de voyage initiatique, éminemment personnel, mais trouve quand même le moyen de nous faire une place au fond de sa bulle. D’où ce titre, « Aloha » qui, en hawaïen, signifie « Bienvenue à vous, tel que vous êtes ». Un opus qui vaut le voyage et plus, si affinités.

Comment s’est construit ce nouvel album ? Vous en parlez comme d’une « collaboration » avec le public…

On a commencé par la scène. J’espère ne pas sonner « bateau » en disant ça, mais je dois beaucoup au public. Il m’a vue grandir et j’ai grandi grâce à lui. Je donne mais je reçois beaucoup. C’est avec son feed-back que cet album s’est construit, un peu à la façon de vases communicants. On a usé du public comme d’un laboratoire.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Musique

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs