Viré pour s’être endormi en pleine rue, cet éboueur parisien qui avait fait le buzz va retrouver du travail

Viré pour s’être endormi en pleine rue, cet éboueur parisien qui avait fait le buzz va retrouver du travail
Capture d’écran Twitter

Pris en photo alors qu’il dormait dans la rue pendant sa pause, Adama Cissé avait été renvoyé de son travail pour comportement non conforme « au règlement intérieur et aux engagements de son contrat de travail ».

Si les faits datent d’octobre 2018, ils vont seulement trouver une issue positive pour l’éboueur parisien dans quelques jours. D’après Le Parisien, l’homme de 37 ans a attaqué son ex-employeur en justice mardi dernier, afin de contester les reproches qui lui ont été faits. Mais c’est l’histoire et le sort d’Adama Cissé en eux-mêmes qui ont ému de nombreuses personnes, qui ont souhaité aider le jeune homme, père d’un enfant de trois mois.

L’avocat de l’ex-éboueur a d’ailleurs reçu plusieurs appels de patrons qui réclamaient le CV de son client pour lui faire passer un entretien d’embauche, toujours d’après Le Parisien.

De l’aide des élus locaux

Et ce vendredi, la chance a souri à Adama Cissé, puisqu’un conseiller municipal qui s’occupe de la gestion urbaine de proximité à Bondy, Nabil Larbi, a trouvé un nouvel employeur pour le jeune père. « J’ai été très touché ce qui lui est arrivé, et j’ai donc cherché une entreprise qui pourrait lui proposer un poste », a-t-il raconté.

Ensemble, ils ont rencontré la maire Sylvine Thomassin et téléphoné à la société en question. Adama Cissé était ravi de l’aide qu’il a reçue : « Quand j’ai annoncé la bonne nouvelle à ma femme, elle était si contente. Je n’ai pas encore signé mon contrat de travail, et je ne sais pas exactement quand je commencerai. On doit m’appeler pour me le dire, d’ici quelques jours j’espère ».

Un buzz sur Twitter

La photo d’Adama Cissé avait été prise à son insu par une dame passant dans la rue où il faisait sa pause. Publié sur Twitter, le cliché était accompagné de cette légende : « Voilà à quoi servent les impôts locaux des Parisiens, à payer les agents de propreté à roupiller. On comprend pourquoi Paris est si dégueulasse ».

Sur le réseau social, la photo avait largement circulé, les internautes critiquant le comportement de la dame en question et le licenciement de l’éboueur. La plupart des posts comparaient l’image d’Adama Cissé avec celles d’hommes politiques endormis lors de séances ou débats politiques, et qui, eux, ne se font pas virer pour ça.

Le jeune père avait d’ailleurs également été invité sur plusieurs plateaux de télévision pour s’exprimer, notamment pendant un direct de BFMTV mais aussi dans « Touche pas à mon poste ».

 
  • Belgaimage

    François De Brigode, photographe du confinement

    Le journaliste de la RTBF partage au quotidien un cliché de la situation actuelle.

  • Belgaimage

    Soutenons nos héros: vos messages

    Vous êtes nombreux à avoir répondu à notre appel de soutien envers tous les héros du quotidien pendant ce confinement. Voici une sélection de vos encouragements précieux. Merci à vous tous !

  • Dominique Strauss Kahn and Myriam L Aouffir attend the 16th Marrakech International Film Festival. Marrakech, Morocco - 05/12/2016//COLLET_0005-111/Credit:GUILLAUME COLLET/SIPA/1612060209 *** local caption *** 00784161

    Le retour gagnant de DSK

    Neuf ans après l’affaire du Sofitel, Dominique Strauss-Kahn s’est refait une santé. Aussi discret dans les médias qu’actif dans les affaires…

Signé duBus
Signé Stéphane Bern