À la télé ce soir: «Split» ou «Ôtez-moi d’un doute» (vidéos)

Belgaimage
Belgaimage

Pour profiter de votre soirée, Soirmag vous propose un film de suspense ou une comédie dramatique.

« Split », à 21h05 sur TF1

A Philadelphie, Casey a été invitée à l’anniversaire de son amie Claire. À la fin de la fête, Claire propose à Casey et à Marcia, une autre jeune fille, de les raccompagner. Alors qu’elles sont à bord de la voiture, les adolescentes voit un homme prénommé Kevin prendre le volant…

« Ôtez-moi d’un doute », à 21h05 sur France 2

Après un test ADN, Erwan, démineur breton, apprend que son père n’est pas le sien. Cette nouvelle est un cataclysme. Voulant connaître son géniteur, il fait appel à une enquêtrice. Après investigation, elle parvient à le retrouver. Il s’agit de Joseph, un vieil homme gentil et tendre…

Les étoiles de Dominique Deprêtre

« Le nouveau monde », à 21h05 sur Arte – trois étoiles

de Terrence Malick (2005)

La véritable histoire de Pocahontas avec toute la précision historique et un soin extrême, allant jusqu’à choisir un « casting » du même âge que les vrais héros ! C’est le cas de Colin Farrell (28 ans) et de la jeune Q’orianka Kilcher (15 ans), cette dernière étant bel et bien considérée comme « adulte » selon la tradition amérindienne. Dans cette fresque de plus de deux heures, l’auteur de « La ligne rouge » affirme son penchant définitif pour le cinéma « à l’ancienne » de grande qualité.

« Le bonheur est dans le pré », à 21h05 sur C8 – trois étoiles

d’Etienne Chatiliez (1995)

Une pluie de nominations mais un seul César à la clé, celui d’Eddy Mitchell sacré meilleur acteur dans un second rôle. Cette comédie d’une rare intelligence méritait mieux. La même année, Michel Serrault reçut la récompense suprême pour un autre film moins mémorable, « Nelly et Monsieur Arnaud ».

« Seven », à 23h20 sur TF1 – trois étoiles

de David Fincher (1995)

La mise au ban de Kevin Spacey a jeté un froid sur la réputation de cet implacable polar remontant quasiment aux films noirs de la grande époque. Il était la vraie « star » d’un titre boudé par David Cronenberg et Guillermo Del Toro à la mise en scène, et proposé également sans succès aux William Hurt, Denzel Washington, Robert Duvall, Gene Hackman, Harrison Ford, Al Pacino et même Sylvester Stallone.

« Ôtez-moi d’un doute », à 21h05 sur France 2 – deux étoiles

de Carine Tardieu (2017)

Là, on va de révélation en révélation en se rappelant un vieux « tube » de Sacha Distel, et on… tombe à son tour sous le charme irrésistible du couple belgo-belge formé par François Damiens et Cécile de France. Un « feel good movie » dans toute sa splendeur prévisible.

« Pas si simple », à 22h45 sur France 2 – deux étoiles

de Nancy Meyers (2009)

Grande spécialiste du genre, l’auteure remet une fois de plus le couvert avec cette comédie romantique qui cède goulûment aux derniers standards en vogue. S’il est toujours vrai que c’est dans les vieilles casseroles qu’on fait les bonnes soupes, c’est sans doute meilleur encore quand c’est Meryl Streep qui tient la spatule.

 
  • Belgaimage

    François De Brigode, photographe du confinement

    Le journaliste de la RTBF partage au quotidien un cliché de la situation actuelle.

  • Belgaimage

    Soutenons nos héros: vos messages

    Vous êtes nombreux à avoir répondu à notre appel de soutien envers tous les héros du quotidien pendant ce confinement. Voici une sélection de vos encouragements précieux. Merci à vous tous !

  • Dominique Strauss Kahn and Myriam L Aouffir attend the 16th Marrakech International Film Festival. Marrakech, Morocco - 05/12/2016//COLLET_0005-111/Credit:GUILLAUME COLLET/SIPA/1612060209 *** local caption *** 00784161

    Le retour gagnant de DSK

    Neuf ans après l’affaire du Sofitel, Dominique Strauss-Kahn s’est refait une santé. Aussi discret dans les médias qu’actif dans les affaires…

Signé duBus
Signé Stéphane Bern