Alain Cadéo: «L’émerveillement de l’enfance est essentiel»

Alain Cadéo: «L’émerveillement de l’enfance est essentiel»
Prod.

Au pied d’un volcan assoupi, Mayacumbra est un petit village niché dans la brume où viennent se réfugier les âmes en peine. Dans ce coin perdu, chacun possède ses ombres et ses secrets. À la fin d’une longue errance, après avoir quitté les siens, Théo se joint aux membres de la communauté hétéroclite de Mayacumbra. Sur les flancs du volcan, le jeune homme se construit un refuge, en communion parfaite avec la nature et… avec son âne Ferdinand. S’il ne sait pas au départ ce qui l’a guidé vers ce village, il ne vit désormais plus que pour la belle Lita et les mots qu’il couche sur le papier....

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
  • Face au coronavirus, soutenons nos héros

    Le personnel médical est mobilisé pour faire face à la pandémie : ici un transfert de patient à l’hôpital liégeois MontLégia.

    Des centaines de personnes, dans les hôpitaux et ailleurs, se mobilisent pour vaincre l’épidémie qui frappe notre pays. Envoyez-leur vos messages de soutien via votre magazine.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern