Kate Middleton parle de l’isolement qu’elle a subi à la naissance de George

Kate Middleton parle de l’isolement qu’elle a subi à la naissance de George
BelgaImage

Meghan n’est apparemment pas la seule à avoir eu des difficultés pour ses premiers pas de mère. Kate Middleton, elle aussi, a dû faire face à certains problèmes lors de cette période si spéciale. C’est ce qu’elle vient d’affirmer lors d’un passage dans la région où elle a élevé George lors de ses premiers mois : le Pays de Galles.

« Si seulement j’avais pu avoir un centre d’accueil comme celui-ci »

La duchesse s’est ainsi rendue ce mercredi 22 janvier 2020 dans un centre pour enfants à Cardiff, la capitale de la région. Elle a pu constater l’expérience des employés lors d’un cours sensoriel pour bébés. C’est ce qui lui a rappelé des souvenirs quelque peu désagréables. En effet, après la naissance de George, la princesse a vécu sur une île galloise, isolée du reste du monde. Elle a assez mal vécu cette période-là, loin de ceux qu’elle aime.

« C’est agréable d’être de retour au Pays de Galles ! Je parlais avec des mères tout à l’heure, c’était la première année et je venais d’avoir George. William travaillait toujours avec les Search and Rescue [un service d’ambulanciers, ndlr] et on est venus ici avec un tout petit bébé, au milieu d’Anglesey, c’était si isolé, si retiré du monde. Je n’avais pas ma famille avec moi, et [William] travaillait la nuit. Si seulement j’avais pu avoir un centre d’accueil comme celui-ci », dit-elle. Le prince était en effet encore pilote d’hélicoptère à l’époque. Il ne pouvait donc pas être auprès de sa femme pour la soutenir aussi souvent qu’il l’aurait voulu. Ce n’est qu’après qu’ils ont pu rejoindre ensemble le palais de Kensington.

Comme le fait remarquer « Elle », la duchesse de Cambridge s’est déjà confiée par le passé sur ce moment difficile. Déjà en 2017, elle expliquait qu’avoir son premier enfant était une expérience ambigüe. « Devenir mère a été gratifiant et incroyable. Néanmoins, cela a été parfois un véritable défi, même pour moi qui reçoit plus de soutien à la maison que la plupart des mères. Rien ne vous prépare à cette expérience qui vous dépasse, à devenir mère. C’est plein d’émotions complexes, de joie, de fatigue, d’amour, d’inquiétude, tout ça mélangé ».

 
  • Enquête: les anti-vaccins en Belgique

    BelgaImage

    Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Sont-ils dangereux pour la santé publique ? Plongée dans cette nébuleuse anti-vaccins qui se fait de plus en plus entendre en Belgique grâce à la crise du coronavirus. Enquête réalisée avec le soutien du Fonds pour le journalisme en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern