À la télé ce soir: «La liste de Schindler» ou «Die Hard 4: retour en enfer» (vidéos)

Belgaimage
Belgaimage

Pour débuter la semaine, Soir mag vous propose un magnifique film historique ou un film d’aventures.

« La liste de Schindler », à 20h25 sur la Une

Oskar Schindler, un industriel allemand, a compris, en 1939, que l’occupation de la Pologne pouvait lui procurer des occasions de s’enrichir. Il prend la direction d’une fabrique d’articles de cuisine. Prenant conscience de la barbarie du régime nazi, il engage des Juifs pour leur éviter la déportation…

« Die Hard 4 : retour en enfer », à 20h00 sur Club RTL

Désormais divorcé, l’inspecteur McClane passe son temps à surveiller les fréquentations de sa fille. Un soir, alors qu’il observe ce qu’elle fait, ses supérieurs lui demandent d’appréhender un hacker nommé Matt Farrell. Quand il arrive à l’appartement du pirate informatique, un commando fait irruption…

Les étoiles de Dominique Deprêtre

« La liste de Schindler », à 20h25 sur la Une – quatre étoiles

de Steven Spielberg (1994)

Pas besoin de s’étendre sur l’importance historique et artistique de ce chef-d’œuvre absolu qui fait du cinéma l’une des plus belles inventions de l’homme, à l’opposé des pires atrocités dont il est capable. Quel contraste…

« Cours sans te retourner », à 20h55 sur Arte – trois étoiles

de Pepe Danquart (2013)

Cette coproduction germano-polonaise est l’adaptation du roman autobiographique d’Uri Orlev qui intervient lui-même à la fin du film depuis une plage israélienne, comme dans… « La liste de Schindler ». Contrairement à « Survivre avec les loups », la véracité des faits décrits dans le présent récit n’a pas été mise en doute. Et tout est là… ou presque. Car la reconstitution n’excluant pas deux séquences de masse remarquables – la sortie du Ghetto et l’incendie d’un village – est à la hauteur de l’histoire et surtout pleine de nuances, avec des Allemands qui n’étaient pas tous nazis et des Polonais qui n’étaient pas tous des victimes. Resté inédit dans nos salles.

« Die Hard 4 : retour en enfer », à 20h00 sur Club RTL – deux étoiles

de Len Wiseman (2007)

Ce quatrième opus tardif de la saga n’a certes plus grand-chose à voir avec le génial « Piège de cristal » de 1988. Un bon film d’action quand même, suffisamment porteur pour engendrer un numéro cinq devant la caméra de l’Irlandais John Moore.

« À bout portant », à 20h55 sur 13ème rue – deux étoiles

de Fred Cavayé (2010)

Gérard Lanvin est le ripou dans ce polar assez bien ficelé où chaque minute apporte son lot de tension. On se croirait à New York, mais on est à Paris. Dans les pays anglo-saxons, le film est sorti sous le même titre qu’un célèbre thriller de 1967, « Point Blank », alors que l’original évoque plutôt l’excellent remake signé Don Siegel des « Tueurs » de Robert Siodmack, et datant de 1964.

« Independence Day », à 21h15 sur C8 – une étoile

de Roland Emmerich (1996)

L’énorme machine hollywoodienne dans toute sa splendeur ! A-t-on fait pire depuis ? Pas vraiment. Quelques touches d’humour sauvent presque brillamment la mise. Une allusion assez lapidaire à notre Force aérienne a fait rire tout le monde en Belgique, sauf évidemment dans les couloirs de la Défense nationale…

 
  • New York: «Le geste du Roi nous a bouleversés»

    Isopix

    À New York pour le Conseil de sécurité, le Roi des Belges a tenu à saluer la mémoire de toutes les victimes du terrorisme à travers un touchant hommage particulier à Patrice Braut, le Belge décédé dans les attentats du 11 septembre. Une attention qui a bouleversé les parents du jeune homme. Témoignage.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern