Thomas Markle met en garde sa fille Meghan: « Si je n’ai pas de nouvelles, je donne une interview tous les mois »

Belgaimage
Belgaimage

Depuis que sa fille Meghan s’est mariée au prince Harry, événement auquel il n’avait pas pu participer, Thomas Markle tente par tous les moyens d’entrer en contact avec sa fille, avec laquelle il est en dispute. Cette fois-ci, le papa de 75 ans a élaboré une nouvelle stratégie : il donnera une interview tous les mois, jusqu’à ce que Meghan le contacte enfin. C’est en effet ce qu’il a expliqué sur le plateau de l’émission télévisée « Good Morning Britain ». « Si je n’entends rien dans les trente jours qui suivent cette interview, je réessaierai. Je ne veux pas passer le reste de ma vie assis en silence dans mon salon à attendre que quelqu’un me contacte. Je n’ai pas d’autre moyen pour les atteindre. Ils savent où me joindre », a-t-il déclaré, rapporte 7sur7.

Et Thomas Markle sait déjà ce qu’il aimerait dire à sa fille. « Je lui dirai: ‘Je t’aime, asseyons-nous ensemble et réglons ça’ ». Pour Harry, le message sera le suivant : « Sois un homme et prends l’avion jusqu’ici pour me voir. Alors nous parlerons ». « Je pense que Harry aurait dû venir me voir dès le début. Il m’a demandé la main de ma fille au téléphone. Un membre de la famille royale qui dispose d’un avion quand il le souhaite peut venir me demander sa main en personne. Cette histoire fait la une des journaux mais c’est en réalité un problème familial et nous devons le résoudre entre nous », a-t-il ajouté. Il a également son avis sur le désir de sa fille de se distancer de la famille royale britannique : « Je pense qu’ils ont blessé la Reine. Je pense qu’ils ont fait du mal à la famille royale. Tout cela est très gênant et j’ai de la peine pour la Reine. Quand ils se sont mariés, ma fille a intégré la famille royale. Ils savaient ce que cela signifiait ».

Belgaimage
Belgaimage

Thomas Markle se dit « très stressé » par la situation alors que sa santé se fragilise. « Chaque jour, il se passe quelque chose de nouveau et la presse se présente à ma porte. Bien sûr, j’aime ma fille et mon petit-fils, et je suis sûre que j’aimerais Harry si je le rencontrais. Cette décision est tellement incroyable que je pense que personne ne comprend. J’espère que nous nous reverrons. Ma déclaration va générer plus de tracas à Meghan, mais je suis si déçu de ne pas pouvoir rencontrer mon petit-fils et ma fille me manque tellement », a-t-il ensuite déclaré.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern