Charlize Theron, dans «Scandale»: «J’avais besoin de ne pas me reconnaître dans le miroir»

Prod.
Prod.

C’était un an avant la première salve de dénonciations contre Harvey Weinstein. C’est cette histoire qui a justement permis aux femmes d’oser enfin accuser ceux qui étaient jusque-là intouchables parce que trop puissants. Après avoir été virée de Fox News, la présentatrice Gretchen Carlson a accusé Roger Ailes de harcèlement sexuel. Elle fut la première à parler. Les autres ont suivi. La chute du grand patron fut brutale : il a suffi de seize jours pour qu’il perde son emploi. Dans le film « Scandale » au cinéma ce 29 janvier, Charlize Theron joue le rôle de Megyn Kelly,...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
  • Le terrible mal de dos de Laurent

    Isopix

    Il se déplace avec une canne et doit consulter d’urgence. Mais, pour lui, ses problèmes sont intimement liés au stress de son affaire judiciaire !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern