Suicide ou cavale? Le mystère d’un crime sous Louis-Philippe

Suicide ou cavale? Le mystère d’un crime sous Louis-Philippe
DR

Il n’est pas encore 5 heures, en cette aube du 18 août 1847. Tout le monde dort dans l’hôtel particulier du 55 Faubourg Saint-Honoré, à Paris. Soudain, provenant de la chambre de la duchesse de Praslin, des cris effroyables percent le silence. Les domestiques, levés en hâte, se heurtent à une porte fermée de l’intérieur. Quand ils entrent enfin, ils découvrent un horrible spectacle que le journal « Le Commerce », dans son édition du lendemain, dépeindra ainsi : « Le cadavre de la victime, la tête presque séparée du tronc, la poitrine percée de coups, présentait, au...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
  • New York: «Le geste du Roi nous a bouleversés»

    Isopix

    À New York pour le Conseil de sécurité, le Roi des Belges a tenu à saluer la mémoire de toutes les victimes du terrorisme à travers un touchant hommage particulier à Patrice Braut, le Belge décédé dans les attentats du 11 septembre. Une attention qui a bouleversé les parents du jeune homme. Témoignage.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern