L’Amérique au régime sec

Les autorités U.S. font éventrer publiquement des barriques d’alcool, quand on ne le jette pas à l’eau lors d’une saisie. Mais cela n’empêche pas Al Capone de prospérer.
Les autorités U.S. font éventrer publiquement des barriques d’alcool, quand on ne le jette pas à l’eau lors d’une saisie. Mais cela n’empêche pas Al Capone de prospérer. - Isopix

Le 16 janvier 1920 reste une date marquante dans l’histoire américaine. Ce jour-là, le XVIIIe amendement impose « la prohibition », un long épisode de treize ans où l’Amérique se força à la tempérance. À dater du 16 janvier, il est désormais interdit de fabriquer, vendre ou transporter de l’alcool. La règle vaut pour tous les breuvages à l’exception du vin de messe et de quelques médicaments. Croyant faire le bien, les autorités ouvrent en fait la porte au trafic clandestin, source de multiples problèmes mais aussi de légendes.

Régime sec...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
  • New York: «Le geste du Roi nous a bouleversés»

    Isopix

    À New York pour le Conseil de sécurité, le Roi des Belges a tenu à saluer la mémoire de toutes les victimes du terrorisme à travers un touchant hommage particulier à Patrice Braut, le Belge décédé dans les attentats du 11 septembre. Une attention qui a bouleversé les parents du jeune homme. Témoignage.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern