Le prince Harry décrochera-t-il un contrat chez Goldman Sachs ?

Le prince Harry décrochera-t-il un contrat chez Goldman Sachs ?
BelgaImage

Qui a dit qu’Harry et Meghan étaient partis sans pouvoir assurer leurs revenus royaux ? Nombreux ont été les commentateurs à critiquer leur retrait sur ce point, notant leur dépendance aux joyaux de la couronne. Désormais, on sait qu’il n’en est rien ! Du moins, c’est ce que le « Mirror » laisse entendre en dévoilant des discussions en cours entre le prince et la banque Goldman Sachs.

Un projet datant de plusieurs mois

L’annonce peut surprendre. Comment imaginer Harry représentant d’une institution connue pour son implication dans la crise économique mondiale de ces dernières années ? Cela devrait laisser certains Britanniques quelque peu amers si cela venait à se concrétiser.

Mais ici, il n’est pas vraiment question de cela. Le problème numéro un, c’est assurer la bonne gestion de la mise en retrait décidée par le couple princier. A en croire le « Mirror », Harry n’a d’ailleurs pas traîné puisque ce contrat avec Goldman Sachs aurait déjà reçu une ébauche en novembre 2019. Autrement dit, cela date d’avant l'annonce fracassante d’Harry et Meghan voulant s’éloigner de leurs quartiers britanniques. Si tout cela se confirme, les deux tourtereaux auraient eu de quoi esquisser un sourire face au scepticisme de leurs détracteurs à propos de leurs capacités d’autonomie financière !

Un boulot très rémunérateur

Le rôle d’Harry chez Goldman Sachs, ambassadeur pour être précis, devrait en tout cas rapporter gros. « Ils vont gagner des fortunes, que ce soit par des discours ou par le travail d'ambassadeur - ce sont des poignées de main d'un milliard de livres », précise au « Mirror » l'expert consultant en relations publiques Mark Borkowski.

Preuve de ce rapprochement entre le prince et le milieu bancaire : pas plus loin que la semaine dernière, Harry était à Miami pour y tenir un discours parrainé par JP Morgan, autre grande institution financière. Reste à voir si tout cela se concrétiserait bel et bien. Pour l’instant, Buckingham reste de marbre et muet comme une taupe : « Nous ne commentons pas le programme privé du duc ou de la duchesse ».

 
  • Reportage au centre de tri Sitel de Seraing.

    Poubelles et mines de plastique: où vont nos déchets?

    Les nouveaux sacs bleus, étendus progressivement à toute la Belgique, doivent permettre de récupérer plus de la moitié des emballages plastiques ménagers jetés. Mais où vont ces déchets ?

  • Mireille Dysseleer a probablement payé de sa vie son amour pour le Kenya. Sa fortune a attiré de sombres personnages...

    Disparition d'une Belge au Kenya: un mystérieux et invraisemblable fait divers (vidéo)

    Mireille Dysseleer vivait au Kenya depuis les années 90, amoureuse du pays et d’un danseur Samburu. Depuis un peu plus d’un an, cette Belge de 64 ans a disparu de façon obscure. La police kenyane soupçonne un meurtre. Affaire de gros sous, faux documents et rebondissements : récit d’une enquête qui flaire le mystère.

  • BelgaImage

    4575_CancerOeil_BRU

    Le mélanome uvéal fait l’objet d’une campagne de sensibilisation en France où il devient difficile d’obtenir un rendez-vous chez un ophtalmologue. Or, détecté tôt, ce cancer de l’œil se guérit très bien.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern