Pour lutter contre la peur du coronavirus, le «Spiderman français» Alain Robert escalade une nouvelle tour (vidéo)

BelgaImage
BelgaImage

À mains nues et sans assurance aucune : c’est un petit peu le leitmotiv du « Spiderman français » quand il se présente face à un nouvel obstacle. Cette fois, il a choisi un gratte-ciel de Barcelone pour faire l’étalage de ses talents de grimpeur. En 47 minutes, il a donc avalé une montée de 145 mètres à la tour Agbar avant de redescendre par le même itinéraire. La police, elle, l’attendait sagement au sol pour l’interpeller.

>Coronavirus : un tabloïd australien publie des pages blanches pour contrer la pénurie de papier toilette (vidéo)

« On ne contrôle pas cette maladie »

Les badauds, eux, ont pris un malin plaisir à voir cette ascension et l’ont applaudi une fois l’exploit réussi. Mais cette fois, l’homme-araignée – qui a plus d’une centaine d’immeubles à son actif dont la plus haute tour du monde, le Burj Khalifa de Dubaï qui culmine à 828 mètres de haut – avait un message à faire passer au sujet du coronavirus  :

« Il y a une certaine analogie entre ce que je fais, c’est-à-dire grimper, sans corde, donc qui peut aussi instiguer une certaine forme de peur. Et également ce qui se passe avec le coronavirus », a-t-il lancé à l’AFP avant d’entamer sa montée. Avant de clarifier une pensée jusqu’ici plutôt opaque : « Aujourd’hui, qu’est-ce qui est le plus contagieux ? Ce n’est pas le coronavirus, c’est la peur. Il y a probablement 3 milliards d’individus qui aujourd’hui sont en train de flipper par rapport à cette maladie que finalement, on ne contrôle pas ».

BelgaImage
BelgaImage

Ce n’est pas la première fois qu’Alain Robert grimpe pour dénoncer une situation : en soutien aux grèves menées contre la réforme des retraites en France, il avait escaladé la tour Total à La Défense, en plein Paris. Pour la paix entre la Chine et Hong-Kong, il avait déployé une banderole au 68e étage du Cheung Kong Center, dans l’ancienne colonie britannique. Ici, Alain Robert s’attaque donc à la peur liée au coronavirus. Pour l’heure, l’épidémie a fait plus de 3.200 morts à travers le monde selon un bilan établi par l’AFP, sur base de sources officielles.

BelgaImage
BelgaImage

 
  • Belgaimage

    François De Brigode, photographe du confinement

    Le journaliste de la RTBF partage au quotidien un cliché de la situation actuelle.

  • Belgaimage

    Soutenons nos héros: vos messages

    Vous êtes nombreux à avoir répondu à notre appel de soutien envers tous les héros du quotidien pendant ce confinement. Voici une sélection de vos encouragements précieux. Merci à vous tous !

  • Dominique Strauss Kahn and Myriam L Aouffir attend the 16th Marrakech International Film Festival. Marrakech, Morocco - 05/12/2016//COLLET_0005-111/Credit:GUILLAUME COLLET/SIPA/1612060209 *** local caption *** 00784161

    Le retour gagnant de DSK

    Neuf ans après l’affaire du Sofitel, Dominique Strauss-Kahn s’est refait une santé. Aussi discret dans les médias qu’actif dans les affaires…

Signé duBus
Signé Stéphane Bern