À la télé ce soir : « Dunkerque » et « Incroyable talent »

À la télé ce soir : « Dunkerque » et « Incroyable talent »
BelgaImage

Le film magistral de Christopher Nolan nous replonge dans la terreur de la retraite face à l’avancée des troupes d’Hitler. Ceux qui voudraient passer la fin du week-end dans une ambiance plus chaleureuse peuvent se détendre devant les prouesses des candidats d’« Incroyable talent ».

« Dunkerque », à 21h05 sur France 2

Entre le 26 mai et le 4 juin 1940, les plages de Dunkerque sont ravagées par la guerre. Venus de Belgique, d'Angleterre, du Canada et de France, des soldats alliés se retrouvent pris sous le feu des forces allemandes. Une vaste opération d'évacuation est mise en place pour tenter de les sauver...

« Incroyable talent », à 20h15 sur Plug RTL

En deux minutes seulement, les candidats tentent de surprendre et d'éblouir le jury, qui ne se laisse pas impressionner facilement. Présentés par David Ginola, les concurrents rivalisent d'ingéniosité pour se démarquer. Qu'il s'agisse d'effectuer des acrobaties ou de tutoyer les sommets de l'humour, chacun espère passer le barrage des auditions.

Les étoiles de Dominique Deprêtre

« Le retour du Grand Blond », à 20h00 sur Club RTL - Trois étoiles

L’auteur et son coscénariste-dialoguiste Francis Veber avaient eu le nez fin en modifiant in extremis la… fin du « Grand blond avec une chaussure noire » prévoyant l’élimination du héros, faute de quoi cette suite presque immédiate, tout aussi loufoque et réussie, n’aurait jamais été produite.

« Hitman & Bodyguard », à 21h05 sur TF1 – Trois étoiles

Voilà un « buddy movie » drôlement bien ficelé pour un budget plancher de 30 millions de dollars à peine, où on passe des rues de Manchester aux canaux d’Amsterdam dans un luxe de séquences d’action plus jubilatoires les unes que les autres et un suspense haletant, et cela ô miracle sans la moindre grosse invraisemblance. La Française Elodie Yung et la Mexicano-Libanaise Salma Hayek apportent la touche féminine à ce divertissement pur jus et très rentable (180 millions de recettes mondiales).

« Fast & Furious 4 », à 22h05 sur AB3 - Trois étoiles

Chronologiquement, c’est le troisième après la parenthèse « Tokyo Drift » dont le natif de Taiwan réussit à faire un succès inattendu. On peut considérer que ce 4 constitue le vrai démarrage de la saga en cours, avec son impressionnant quota d’effets spéciaux et le glissement progressif de Vin Diesel du côté des « bons »…

« Léon », à 22h55 sur France 2 - Trois étoiles

Sans doute le meilleur film de Besson, et en tout cas le préféré du grand public d’outre-Atlantique ! Il est vrai que le natif du 15e avait eu la main heureuse en choisissant la jeune Natalie Portman en protégée de ce nouveau « Professionnel » et Gary Oldman toujours excellent en « mauvais de service »…

« Perfect Mothers », à 20h55 sur Arte - Deux étoiles

Tiré d’un roman de Doris Lessing (93 ans, Nobel de littérature en 2007) intitulé « Les grands-mères », ce sulfureux drame romantico-érotique raconte comment deux mères sans conjoint s’échangent leurs fils en dépucelage dans une liaison sentimentale croisée des plus incongrues ! Le sex-appeal de Robin Wright et Naomi Watts rend naturellement cette adaptation charnellement très plausible. Quelques raccourcis pénalisent à peine la chronologie d’une histoire qui s’étend sur plus de vingt ans, joliment mise en valeur par les splendides paysages de la côte australienne.

« Tu veux ou tu veux pas ? », à 21h05 sur C8 – Deux étoiles

Quand une quasi-nympho et un dragueur invétéré jouent à cache-cache, ça donne une comédie certes convenue à l’extrême mais jouissive sachant que ce sont Sophie Marceau et Patrick Bruel qui s’y collent.

 
  • Face au coronavirus, soutenons nos héros

    Le personnel médical est mobilisé pour faire face à la pandémie : ici un transfert de patient à l’hôpital liégeois MontLégia.

    Des centaines de personnes, dans les hôpitaux et ailleurs, se mobilisent pour vaincre l’épidémie qui frappe notre pays. Envoyez-leur vos messages de soutien via votre magazine.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern