Les mémoires de Woody Allen finalement publiés par un autre éditeur

Belgaimage
Belgaimage

Contacté par l’AFP, Arcade Publishing, filiale du groupe Skyhorse, n’a pas donné suite immédiatement, pas plus que l’agent littéraire de Woody Allen. Les droits du livre, intitulé « Apropos of Nothing » (À propos de rien) avaient initialement été acquis par Grand Central Publishing, filiale du groupe Hachette, qui avait annoncé le 2 mars sa publication prochaine, à la surprise générale. Mais l’annonce surprise avait suscité un tollé, alimenté par le journaliste et auteur Ronan Farrow, le propre fils de Woody Allen.

Ronan Farrow reprochait à Grand Central Publishing et à Hachette de ne pas avoir pris davantage de précautions avec cette autobiographie, notamment en ce qui concerne les accusations d’agression sexuelle qui visent Woody Allen. Fille adoptive du metteur en scène, Dylan Farrow affirme avoir été abusée sexuellement par Woody Allen en 1992, alors qu’elle était âgée de 7 ans, ce que son père adoptif a toujours réfuté.

Manifestation

Affirmant qu’Hachette n’avait pas effectué les « vérifications » nécessaires, Ronan Farrow avait indiqué qu’il ne souhaitait plus travailler avec l’éditeur, dont une autre filiale, Little, Brown and Company, avait publié son dernier ouvrage, « Les Faire Taire ». Plusieurs employés d’Hachette avaient manifesté devant le siège de Grand Central Publishing, à New York, pour faire part de leur désapprobation. Quatre jours après l’annonce de la sortie prochaine du livre, Hachette avait fini par renoncer à le publier. « En cette époque étrange, où la vérité est trop souvent balayée comme ‘fake news’, nous éditeurs préférons laisser un artiste respecté s’exprimer, plutôt que de céder à ceux qui veulent le faire taire  », a écrit la co-fondatrice d’Arcade Publishing, Jeannette Seaver, dans un communiqué transmis au site Variety.

Le livre évoque la vie personnelle et professionnelle de Woody Allen, aujourd’hui âgé de 84 ans. L’ouvrage n’était pas disponible lundi sur les grands sites de vente en ligne. Selon le site The Hollywood Reporter, qui cite des extraits de ces mémoires, Woody Allen y assure qu’il n’a « jamais levé le petit doigt sur Dylan  ». « Ça a été une invention du début à la fin  », affirme le réalisateur.

 
  • Johnny Hallyday et Catherine Deneuve: une folle passion cachée

    Catherine Deneuve et Johnny Hallyday en 1962.

    Un pacte d’amour secret et préservé : « Qu’est-ce qu’elle a de tellement exceptionnel Catherine Deneuve ? Elle a ce que les autres n’ont pas ». Voilà ce que répondait Johnny à son ami Gilles Lhote à propos de sa mystérieuse « Lady Lucille ».

Signé duBus
Signé Stéphane Bern