Qu’est-ce que le hantavirus qui affole les réseaux sociaux et pourquoi il ne faut pas s’en inquiéter?

Qu’est-ce que le hantavirus qui affole les réseaux sociaux et pourquoi il ne faut pas s’en inquiéter?
BelgaImage

La twittosphère serait-elle devenue hypocondriaque ? Ces derniers jours, celle-ci a en effet mis à l’honneur le hashtag #hantavirus au sommet de ses classements de popularité dans plusieurs pays. En cause : le décès d’un homme en Chine dû au fameux hantavirus, comme le relaye le « Global Times ». Immédiatement, de nombreux internautes se sont mis à craindre que le coronavirus ne se trouve un copain pour décimer l’humanité. Mais si ce soi-disant nouveau venu est bel et bien dangereux, son mode de transmission n’a rien à voir avec celle du coronavirus.

Halte à l’anxiété !

Pour commencer, un petit récapitulatif s’impose sur ce qu’est le hantavirus. Il s’agit d’une maladie virale très rare qui est transmise par les rongeurs. Contrairement à la peste ou la maladie de Lyme qui sont transmises par leurs puces et tiques, le hantavirus trouve refuge dans leurs excréments, salives, urines… De ce fait, il faudrait avoir un contact plus ou moins étroit avec eux pour contracter la maladie. C’est ce qui explique le faible nombre de cas répertoriés. Aux USA par exemple, il n’y en a eu que 728 de 1993 à 2017.

S’il y a si peu de cas, c’est aussi parce que la transmission du hantavirus entre humains est extrêmement rare, si pas inexistante. La comparaison avec le coronavirus n’est donc pas du tout probante de ce point de vue-là. Par mesure de sécurité, les personnes en contact avec le Chinois décédé ce lundi 23 mars 2020 ont été testées mais il est très improbable qu’une d’entre elles soit elle aussi contaminée. Autre différence : le hantavirus est connu depuis longtemps, contrairement à la nouvelle forme de coronavirus qui provoque la pandémie actuelle.

Même si le hantavirus provoque aussi une maladie respiratoire grave pour laquelle il n’y a pas de traitement, il n’y a donc pas lieu de craindre une quelconque épidémie pour cet agent pathogène… à moins de passer son temps avec les souris et rats de nos campagnes.

 
  • Le tueur n’a laissé aucune chance à Xavier Baligant. «
Malchance
» ou assassinat
?

    Meurtre de Xavier Baligant: un mystérieux SMS pour résoudre ce cold case?

    Été 2011 : Xavier Baligant est tué sur une aire d’autoroute française. Depuis, les enquêteurs font chou blanc. L’avocat de la famille demande une nouvelle expertise du téléphone de la victime, le dernier message reçu pouvant être un rendez-vous avec son meurtrier.

  • Même soutenu par Barack Obama, Joe Biden n’enflamme pas les foules américaines... mais les rassure.

    Joe Biden: nouveau cap pour l’Amérique?

    En tête dans les sondages, le candidat démocrate semble bien placé à 90 jours de l’élection présidentielle du 3 novembre. Plus posé mais aussi plus fade que Donald Trump.

  • OUVERTURE 20200707 Frou-frou Seine-4853

    Christine Bravo: «Ma vie au fil de l’eau»

    Christine Bravo se raconte au fil de l’eau, à bord du « Frou-Frou », un bateau qu’elle a rénové et sur lequel elle organise des croisières thématiques. De nos envoyées spéciales à Paris, Sophie Lagesse (texte) et Ingrid Otto (photos).

Signé duBus
Signé Stéphane Bern