Accueil Actu Stars

Armande Altaï dévoile le quotidien difficile des «artistes marginaux»: «Je n’ai pas d’argent»

Invitée dans l’émission « L’instant de luxe », l’ancienne professeure de chant de la « Star Academy » s’est confiée sur sa retraite difficile qui l’obligera à travailler jusqu’à la fin de sa vie.

Temps de lecture: 2 min

Les années ont passé mais elle n’a pas pris une ride. La très chic professeure de chant connue des téléspectateurs des années 2000 est toujours bel et bien active malgré son âge de 75 ans. Mais aujourd’hui, boucler ses fins de mois devient une tâche ardue. C’est ce qu’elle confie à Jordan De Luxe sur la chaîne « Non Stop People », notamment avec le faible montant de sa retraite.

« Je serai obligée de travailler jusqu’à la mort »

L’animateur complimente d’abord la professeure de chant sur son apparence : « Vous êtes si bien habillée, on a l’impression que vous êtes une très riche dame. Êtes-vous riche  ? ». La question a le don de faire rire Armande Altaï qui n’y va pas par quatre chemins pour répondre : « Non, je n’ai pas d’argent. J’ai 900 euros de retraite, voilà », dit-elle avec un petit sourire. « C’est ça les artistes marginaux qui ne font pas des trucs qui marchent. Et je serai obligée de travailler jusqu’à la mort, mais il n’y a aucun problème, même si je ne gagne pas tellement d’argent ».

La confidence laisse Jordan De Luxe sans voix face au montant révélé par Armande Altaï, persuadé que son allure cachait une fortune considérable. « Les vêtements que je porte, ce sont parfois des rideaux que je décroche et que j’accroche avec quelques épingles à nourrice. Et les gens disent : "Qu’est-ce que c’est bien ! Où a-t-elle trouvé cela ?". Et mes habits ici, ce n’est pas très cher non plus ».

Si aujourd’hui elle est en difficulté financière, il n’en a pas toujours été ainsi. Ainsi, lorsqu’elle était à la « Star Academy », elle avoue qu’elle touchait 30.000 francs par mois, soit environ 4.500 €. « La moitié est partie aux impôts, ce qui est normal en même temps. C’est parti dans la vie, dans les travaux, le syndic, les charges… J’ai réparé des choses, acheté quelques instruments de plus. Avec cet argent, on fait moins de cours et plus de musique », dit-elle.

Depuis son passage à la « Star Academy » de 2001 à 2003, avant de devenir brièvement directrice de l’école en 2008, Armande Altaï offre aujourd’hui ses connaissances en matière vocale lors de cours de chants lyriques et pop dans une école parisienne.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Stars

Voir plus d'articles

À la Une